Cet article date de plus de 8 ans

Ile Seguin : le pôle d'art contemporain obtient son permis de construire

La ville de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a délivré mercredi 24 juillet, le permis de construire du pôle d'art contemporain de l'île Seguin
© SAEM Val de Seine Aménagement
Nouvelle étape de la reconversion de ce territoire plus de vingt ans après la fermeture des usines Renault, Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) a délivré
mercredi 24 juillet 2013, le permis de construire du pôle d'art contemporain de l'île Seguin, baptisé le "R4".

L'aménagement de l'île a été l'objet de nombreux débats et d'affrontements passionnés, depuis de nombreuses années. La révision simplifiée du plan local d'urbanisme (PLU), votée en juin 2011, a ainsi été annulée par une décision du tribunal administratif de Cergy-Pontoise (Val-d'Oise) le 10 juillet 2013. Le contentieux avait été initié par des associations de riverains et de défense de l'environnement.
"Nous ferons appel de cette décision", a dit Pierre-Christophe Baguet, le maire (UMP) de Boulogne-Billancour, ajoutant qu'un nouveau PLU adopté le 4 juillet 2013 rendait de toute façon obsolète celui de 2011. Pour ce nouveau PLU, l'architecte des lieux, Jean Nouvel, avait revu ses projets d'aménagement, dont un a été choisi par les Boulonnais en décembre 2012.

Le "R4", qui a donc obtenu son permis de construire, est décrit par la municipalité comme le "pôle des arts plastiques et visuels de l'île Seguin". Il doit réunir sur 25.000 m² ateliers d'artistes, artisans d'art, espaces d'exposition, de vente ou galeries.
Les travaux préparatoires du pôle d'art contemporain doivent démarrer en 2014, pour une ouverture prévue fin 2016. Le R4 symbolise le retour d'une vocation artistique de l'île, près de dix ans après l'abandon en 2005 d'un projet de musée porté par le milliardaire François Pinault.

La mise en chantier de l'île Seguin a avancé, ces dernières semaines, avec la présentation officielle du projet de Cité musicale, sous la houlette du Conseil général des Hauts-de-Seine. Dans ce projet de réaménagement de l'île, un complexe cinématographique et un cirque numérique doivent également voir le jour.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture et urbanisme culture politique