Dans un immeuble de Gennevilliers, les habitants sans eau à partir du 9e étage

Les habitants d'une tour de Gennevilliers subissent depuis plusieurs jours une situation inédite : ceux qui résident au-dessus du 9e étage n'ont plus accès à l'eau. Et la situation devrait durer … jusqu'à la mi-janvier.

Dans cet immeuble de Gennevilliers, les habitants qui habitent au-dessus du 9e étage n'ont plus accès à l'eau.
Dans cet immeuble de Gennevilliers, les habitants qui habitent au-dessus du 9e étage n'ont plus accès à l'eau. © France 3 Paris Ile-de-France

"Tous les matins, je me lève et il n'y a rien, ni le chaud, ni le froid", raconte une résidente de l'immeuble. Cinq jours déjà que les habitants de cette tour vivent sans eau courante. Sur 18 étages, sur les 9 premiers reçoivent toujours de l'eau. Au-delà, rien ou presque. Et ce, malgré plusieurs interventions d'Engie, le prestataire du bailleur.

"Ils nous ont envoyé de l'eau vers 16h, 17 heures. Après l'eau est partie. Le lendemain, on en a eu jusqu'à peu près 18 heures et c'est reparti. C'est insupportable", proteste Frédéric Note, un habitant du 15e étage.

D'autant que les problèmes ne datent pas d'hier. Ascenseur défaillant, chauffage à l'arrêt : depuis quelques temps, les mauvaises surprises s'enchaînent au 20 rue Eugène Delacroix.

"Pendant un mois, on nous a conseillé de ne pas prendre de douche parce qu'il y avait des problèmes de bactérie, de légionnelle. Cela a été réparé mais maintenant c'est un problème de pression visiblement", raconte, dépité, Michel Breton, président de l'amicale des locataires.

Pendant un mois, on nous a conseillé de ne pas prendre de douche.

Michel Breton, président de l'amicale des locataires

Une solution pas avant la mi-janvier

En cause, les travaux visant à améliorer la performance énergétique de l'immeuble construit dans les années 1970. Ce lundi, une nouvelle intervention a eu lieu à la demande du bailleur, sans grande conviction.

"En toute transparence, on est là sur une complexité technique. Il y a un appareil qui est disfonctionnel pour lequel on attend une pièce de rechange. Il faut la produire et cette production est prévue mi-janvier. On essaie d'être réactif d'ici la livraison de la pièce", indique Laetitia Caille, directrice de l'agence immobilière 3F des Hauts-de-Seine.

En attendant, les locataires devront donc se contenter de bricolage d'appoint et de packs d'eau. Certains parlent déjà de ne pas payer leurs charges ce mois-ci.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement insalubre logement société