Malakoff : une école pour apprendre à piloter des drones

Publié le Mis à jour le
Écrit par A.B

Apprendre à piloter sans quitter la terre ferme. C'est possible à Malakoff, dans les Hauts-de-Seine. Un espace entièrement dédié aux drones a ouvert il y a quelques mois. On peut venir s'y amuser mais aussi se former car les règles concernant ces petits engins sont de plus en plus sévères.

 

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
Faire voler un drône, le faire décoller tout en douceur, ce n'est pas si aisé. Plusieurs écoles proposent donc des formations dans la région pour exercer de manière professionnelle ou pour s'amuser. L'une des dernières nées se situe à Malakoff (Hauts-de-Seine), dans un entrepôt de 1800 m2. Compter 25 euros l'heure pour apprendre à voler. Ici, on pratique entre quatre murs. "En région parisienne, il y a très peu d'endroits où on peut voler. Nous, comme on est en intérieur, on peut faire n'importe quel exercice à n'importe quel moment de la journée sans qu'il n'y ait de problème de vent, de pluie ou la police qui vient nous embêter parce que ce jour-là, il fallait pas voler à tel endroit," explique Sabri El Fani, co-fondateur de Droneez. 
 

Une législation plus stricte


Car la législation sur ces petits engins télécommandés se durcit depuis plusieurs années. Face à leur développement, la DGAC a décidé de renforcer le cadre réglementaire. Depuis le 1er juillet, les pilotes professionnels doivent réussir un nouvel examen théorique pour obtenir un certificat. 
Pour les télépilotes qui, au 30 juin 2018, étaient déjà "titulaires d’un certificat théorique ou d’une licence de pilote d’aéronef habité ou d’un brevet  militaire ou d’une autorisation spécifique et qui sont, ou ont été, "en activité chez un exploitant déclaré", ils seront dispensés de réussir ce nouvel examen, mais devront demander une attestation d’aptitude aux fonctions de télépilote". 
 

Des formations aussi pour les amateurs

Enfin, pour les amateurs dont le drone de loisir pèse plus de 800 grammes, une formation sera également obligatoire à partir de septembre. Cette formation gratuite, disponible via un site internet et une application mobile dédiée, est ouverte aux télépilotes de plus de 14 ans. Le nombre de tentative à l'examen sera illimité. Cet outil vise aussi à sensibiliser les télépilotes au nécessaire respect de la vie privée des tiers au sol. L’attestation de suivi de formation sera téléchargeable à l’issue de la réussite du test en ligne et devra être présentée lors des contrôles.
Selon la DGAC, cette formation "développera une pratique responsable par une approche pédagogique pour améliorer les conditions d’usage en sécurité et la connaissance des règles essentielles". Un outil qui sensibilisera aussi les télépilotes au nécessaire respect de la vie privée des tiers au sol.
 

Où pratiquer en Ile-de-France ? 

Les premières salles de pilotage de drones prennent leur envol en France. Voici les villes où vous pouvez faire voler votre appareil, en indoor ou en extérieur.

Droneez, Malakoff (92) : à partir de 25 euros l'heure.
Drone Indoor, Paris (13) : 69 euros l'heure. 
Skydrone, Ivry-sur-Seine (94)
Aérodrome de Toussus-le-Noble (78) : 240 euros la journée. 
Drone Event, Marcq (78) : 348 euros la demi-journée.
Drones center, Brétigny-sur-Orge (91) : 240 euros la demi-journée.
Dronebylukas, Melun (77).
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité