L’Agence Régionale de Santé mène depuis jeudi matin une inspection à la maison de retraite Orpea "Les Bords de Seine". Une opération lancée au lendemain de la publication du livre-enquête "Les Fossoyeurs", qui dénonce de graves dysfonctionnements au sein des Ehpad du groupe.

Alors que le directeur général d'Orpea est convoqué mardi 1er février par la ministre déléguée à l'Autonomie, Brigitte Bourguignon, l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Île-de-France poursuit ce vendredi une inspection à la maison de retraite du groupe à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), selon les informations de franceinfo. La procédure a débuté jeudi.

L’opération a été lancée à la suite de la publication d’un livre, Les Fossoyeurs, écrit par le journaliste Victor Castanet. Cette enquête dénonce des actes de maltraitance dans les maisons de retraite du groupe Orpea, notamment au sein de l’établissement "Les Bords de Seine", à Neuilly-sur-Seine.

Politique de réduction des coûts "extrêmement brutale", carences au niveau du personnel, rationnements des couches ou de l’alimentation… Victor Castanet y détaille de nombreux dysfonctionnements et une obsession pour la rentabilité.

De nombreuses auditions menées par les inspecteurs de l’ARS

Le contrôle inopiné dans la maison de retraite des Hauts-de-Seine implique de nombreux inspecteurs de l’ARS pour mener des auditions, d’après une déléguée syndicale. Des membres du personnel sont revenus spécialement pour être entendus.

De son côté, Orpea a annoncé mercredi la création d'une mission d'évaluation indépendante et a affirmé  "prendre très au sérieux" les faits rapportés dans le livre. Tout en dénonçant, dans un communiqué publié lundi, des accusations "mensongères, outrageantes et préjudiciables".

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité