SERIE. Sèvres, la cité de la céramique (1/4) – Deux siècles d’histoire à la manufacture

Publié le Mis à jour le

Derrière les portes de la manufacture de Sèvres, l’une des dernières en Europe, se cachent un lieu emblématique du savoir-faire à la française, un musée avec plus de 50 000 pièces et plus de deux siècles d’histoire.

A Sèvres, étendue sur près de quatre hectares de surface, c’est presque une ville dans la ville. L’histoire de la manufacture, aujourd’hui l’une des dernières en Europe, a pourtant débuté comme celle d’une petite entreprise.



Le musée de la céramique à Sèvres (Bruno Lopez, Gilles Bezou) ►

L’aventure commence en fait 1740, alors que les Français cherchent encore le secret de la porcelaine chinoise, à une époque où tous les aristocrates, les rois de France et d’Europe en sont fous.



D’innovations en innovations

Le problème, c’est que Sèvres ne produit au début que de la porcelaine « tendre ». Tout change en 1768, lorsque le premier gisement de Kaolin est découvert en France : ingrédient essentiel, il permet de produire de la pâte beaucoup plus fine et de donner aux créations un aspect translucide.



Autrement dire, d’obtenir de la porcelaine « dure », façon Chine, qui ne se raye plus.



Toujours « dans son époque » au fil des décennies, Sèvres continue d’attirer les artistes contemporains. Aujourd’hui, la manufacture abrite un très beau musée de la céramique, où plus de 50 000 pièces y sont conservées.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité