Journée "contre l'austérité": peu de perturbations

Appels à la mobilisation aujourd'hui contre "l'austérité" , sur fond de divergences stratégiques syndicales

CGT, CFDT, FSU, Unsa, Solidaires appellent à des mobilisations aujourd'hui,dans le cadre d'une journée européenne contre "l'austérité", mais à quelques semaines de l'élection présidentielle, la CFDT, opposée à des actions à caractère "politique", sera absente des manifestations.

Du même coup, les perturbations, qu'il s'agisse des transports ou des autres services publics, sont quasi-inexistantes.

La CGT a appelé les salariés à engager des grèves ou des arrêts de travail locaux.

Mais la RATP  n'enregistre pas de perturbations.  Ici ou là, des réseaux locaux de transports urbains pourraient être légèrement affectés par des débrayages en Ile-de-France.

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a de son côté fait état de "quelques grévistes" dans le Sud-Est, qui ont engendré des retards à Marseille, Nice et Lyon, mais aucune annulation n'a été enregistrée, assure-t-on.
Sur son site internet, l'aéroport de Marseille-Provence affichait une quinzaine d'annulations (dont des vols Air France pour Brest, Rennes et Roissy) et des retards pour les vols prévus dans la matinée.
Plusieurs vols ont également été annulés à Nice.
Le trafic est en revanche normal dans les aéroports parisiens d'Orly et Roissy.

A la SNCF, où un  préavis court depuis hier soir jusqu'à jeudi matin 8 heures, de légères perturbations affectent les RER C et D ou 2 trains sur 3 ciculent. Quelques perturbations aussi sur les lignes du Transilien J, L et N ainsi que sur la ligne La Verrière-La Défense.

A Paris, un rassemblement se tiendra à la mi-journée place de la Bastille où les leaders de quatre syndicats (CGT, Unsa, FSU, Solidaires) prendront la parole. Il sera suivi d'une manifestation en direction de la place de la Nation, avec en carré de tête notamment le numéro un de la CGT Bernard Thibault. Le syndicat étudiant Unef rejoindra le cortège (alors que l'Unsa ne défilera pas).

La Confédération européenne des syndicats (CES) a appelé à une journée d'action dans tous les pays de l'Union à la veille du sommet de l'UE des 1er et 2 mars, qui doit signer le nouveau traité budgétaire. Sous le mot d'ordre "trop c'est trop", les syndicats dénoncent ce traité accusé d"institutionnaliser l'austérité".

De son côté, la CFDT, qui a déjà prévenu qu'elle refusait, à l'approche de la présidentielle, une mobilisation à "caractère politique sur des enjeux nationaux", n'appelle pas à la grève et sera absente des rassemblements notamment à Paris, en raison de leur contenu.
 "La CFDT ne sera pas dans les rassemblements ou les manifestations dont l'enjeu est de s'attaquer au couple Parisot-Sarkozy", a affirmé le numéro deux de la centrale Marcel Grignard.

http://www.ratp.fr/

http://www.transilien.com/web/site/accueil/etat-trafic/trafic-jour


http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/fr-FR/Passagers/Accueil/
 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité