Le CHSF bientôt entièrement opérationnel

Il est désormais possible de passer un IRM au Centre hospitalier sud francilien, qui sera opérationnel le 20 mars.

Le Centre hospitalier sud francilien (CHSF) de Corbeil-Essonnes accueille tous les jours des patients mais certains services n’ouvriront leurs portes que dans les prochains jours. Et l’hôpital est enfin doté d’un appareil d’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ce lundi, la machine, en provenance de l’hôpital d’Evry, a pu être installée.

L’engin fait près de six tonnes et nécessite une grue. Aujourd’hui, le Centre hospitalier sud francilien dispose d’un appareil d’imagerie par résonance magnétique. La machine provient de l’hôpital d’Evry, où il a fallu casser les murs pour l’évacuer. Un déménagement organisé pour permettre au CHSF, ce bâtiment flambant neuf de 11000 mètres carrés, de faire des économies et d’être un peu plus opérationnel chaque jour.

Des ouvertures progressives

L’ouverture des services a débuté le 23 janvier. Le CHSF, véritable mastodonte construit en bordure de Francilienne, regroupera les services de quelques vingt-sept sites. La psychiatrie a ouvert le bal, suivie de la rééducation, la cardiologie, ou encore la neurologie. Mais aussi les urgences adultes, qui traitent les habitants de Corbeil-Essonnes depuis quelques jours. Les habitants d’Evry-Courcouronnes devront quant à eux patienter jusqu’au 12 mars pour y être accueillis.

D’autres services ouvriront dans les prochains jours, à l’instar des urgences pédiatriques  le 9 mars. Les nouveau-nés pourraient pousser leurs premiers cris dès le 6 mars, date d’ouverture de la maternité et des urgences obstétriques.

Avec huit mois de retard, le plus grand hôpital d’Essonne devrait être pleinement opérationnel d’ici la fin du mois de mars.