Le Racing Métro s'impose à Lyon

22 à 33 c'est le score final de ce match animé. les Lyonnais ont été pénalisés par leur mauvais début de rencontre.

Par cette victoire, le club parisien, 7e au coup d'envoi, et qui restait sur une large défaite à Clermont (31-13) est toujours dans le coup pour la qualification en phase finale.

Les Parisiens réagissent après plusieurs jours de turbulences, un réaménagement de l'encadrement technique et le départ de Sébastien Chabal.


D'entrée, l'équipe parisienne a fait voler en éclat la défense lyonnaise.
Le score était déjà de 10-0 après moins de dix minutes de jeu après un essai de Sereli Bobo transformé par Juan Martin Hernandez, lequel passait aussi une pénalité (4e).
Par la suite, le LOU, malgré le jeu à la main qu'il a tenté de développer, n'a pas réussi à prendre en défaut la bonne organisation défensive de son adversaire, qui plus est supérieur dans l'impact athlétique.
C'est au contraire le Racing qui augmenté son avance avec un nouvel essai de Jacques Cronje (17e) et deux nouvelles pénalités d'Hernandez (16e, 38e) contre une seule de Régis Lespinas pour Lyon pour mener 21-3 à la mi-temps.

Le LOU a pourtant bien réagi en seconde période et peut donc nourrir des regrets sur le résultat.
Les Lyonnais, profitant de la baisse de régime de leurs adversaires, réduits à 13 après deux exclusions temporaires, obtenaient deux essais par Sisaro Koyamobaile et Franck Romanet pour réduire sensiblement l'écart avec l'espoir d'arracher un point de bonus défensif (22-26) lequel a été anéanti dans les ultimes secondes par l'essai, marqué en contre par Bobo et transformé par Hernandez (22-33).

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité