Jeux Paralympiques : qui sont les huit médaillés franciliens

Parmi les 33 médailles françaises aux Jeux Paralympiques, huit d’entre elles ont été remportées par des athlètes franciliens. Voici un bilan complet des médaillés originaires de la région à cinq jours de la cérémonie de clôture des Olympiades de Tokyo.
Alex Portal fait partie des huit médaillés paralympiques franciliens
Alex Portal fait partie des huit médaillés paralympiques franciliens © Behrouz MEHRI / AFP

La natation et l’athlétisme sont les deux sports dans lesquels au moins deux athlètes franciliens ont remporté une médaille. Des athlètes de la région se sont également hissés sur le podium dans cinq autres disciplines. Au total, les franciliens comptent ce mardi, 2 médailles d’or, 2 médailles d’argent et 4 en bronze. 

Médaillés de bronze

Marie Patouillet, cycliste sur route de l’US Créteil a ouvert le bal des médailles franciliennes lors de ces Jeux Paralympiques de Tokyo. En effet, la protégée de l’ancien médaillé olympique Grégory Baugé a remporté le bronze sur l’épreuve de la poursuite en catégorie C5 dans laquelle concourt les athlètes ayant subit une amputation ou une atteinte unilatérale à un membre supérieur. 

Le judoka de l’AS Bourg-la-Reine, Hélios Latchoumanaya a également accroché une troisième place dans la catégorie de – de 90 kilos. La troisième médaille de bronze francilienne est à mettre au crédit du nageur Alex Portal. Le pensionnaire du club de Saint-Germain-en-Laye a remporté une médaille de bronze sur le 400 mètres nage libre dans la catégorie S13 qui réunit les athlètes atteints de déficiences visuels. Enfin, en athlétisme, Trésor Makunda a obtenu le bronze dans l’épreuve du 400 mètres de la catégorie T11 qui rassemble les sprinteurs atteints de cécité. 

Médaillés d’argent

Les deux médailles d’argent franciliennes ont été remportées dans la piscine olympique de Tokyo. Ainsi, Alex Portal a ajouté une breloque argentée à son palmarès en se classant deuxième du 200 mètres 4 nages. Enfin, sur le 400 mètres nage libre de la catégorie S9 dans laquelle sont réunis les nageurs atteints de handicaps physiques parmi les moins lourds de l’ensemble des catégories, le nageur des Yvelines, Ugo Didier s’est classé en deuxième position.   

Médaillés d’or

La première médaille d’or francilienne à Tokyo a été remportée par le pongiste de Longjumeau, Fabien Lamirault. L’Essonnien a remporté le tournoi masculin de Classe 2. Il remporte ainsi sa troisième médaille d’or paralympique après ses deux premières places lors des Jeux de Rio en 2016. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Fabien Lamirault (@fablamirault)

En athlétisme, le sprinteur de la Seine-Saint-Denis, Charles-Antoine Kouakou a remporté l’or paralympique su 400 mètres dans la catégorie T20 qui réunit les athlètes atteint d’une déficience intellectuelle. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeux olympiques sport