Journée d’hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l'Elysée

Un an jour pour jour après son assassinat, des hommages au professeur Samuel Paty ont lieu ce samedi dans le Val-d'Oise où il vivait, dans les Yvelines où il enseignait, et à Paris où sa famille sera reçue à l'Élysée.

"Hommage à Samuel Paty, 18 septembre 1973 - 16 octobre 2020, professeur d'histoire-géographie et d'enseignement moral et civique. Assassiné par un terroriste islamiste pour avoir enseigné et défendu les valeurs de la République dont la liberté d'expression", peut-on lire sur une plaque en hommage à Samuel Paty qui doit être inaugurée aujourd'hui dans l'entrée du ministère de l'Éducation nationale à Paris. Le Premier ministre Jean Castex et d'autres membres du gouvernement seront présents aux côtés des parents et de la famille de Samuel Paty. Sur cette plaque, 

Discours des enseignants au collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine

En début d'après-midi, les enseignants du collège où Samuel Paty enseignait prononceront un discours devant des élèves et des parents, l'ancienne principale de l'établissement et le ministre de l'Éducation nationale. Ils n’ont que très rarement pris la parole. Lors de l'hommage dans l'établissement, des élèves réciteront des slams écrits autour de la liberté.

La mairie de Conflans-Sainte-Honorine dévoilera, elle, un monument en forme de livre sur l'une des places centrales de la ville. A Eragny-sur-Oise, là ou le professeur d'histoire-géographie vivait, des habitants doivent se réunir dans la matinée également.

Un square Samuel Paty face à la Sorbonne

Un square situé face à la Sorbonne, rue des Ecoles, sera rebaptisé square Samuel Paty, lors d'une cérémonie que la mairie de Paris veut simple et recueillie.

La famille de Samuel Paty sera ensuite reçue par Emmanuel Macron à l'Élysée.

Hier vendredi 15 octobre, des écoles, collèges et lycées à travers la France ont honoré la mémoire de l'enseignant d'histoire-géographie, sauvagement assassiné le 16 octobre 2020 - poignardé et décapité - pour avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves lors d'un cours sur la liberté d'expression.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société