• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

A la Philharmonie, musique et foot font bon ménage

Le match de foot Croatie-Espagne mis en musique à la Philharmonie de Paris. / © France 3 Paris IDF
Le match de foot Croatie-Espagne mis en musique à la Philharmonie de Paris. / © France 3 Paris IDF

Pour la Fête de la musique, la Philharmonie de Paris a réservé une expérience footballistique et musicale aux spectateurs en leur proposant d'assister au match Espagne-Croatie. Une rencontre mise en musique en temps réel par un orchestre. Le résultat est étonnant.

Par France 3 Paris IDF

Un coup franc au rythme de la musique classique. De quoi chambouler tous les repères des amateurs de football. Mardi soir, à l'occasion de la 35ème Fête de la musique, l'orchestre de la Philharmonie a remplacé les commentateurs sportif. Les 50 jeunes musiciens du Conservatoire de Paris ont joué, en improvisation, au rythme du match Espagne-Croatie, dans le cadre des matchs de poule de l'Euro 2016.

VOIR le reportage
A la Philharmonie, musique et foot font bon ménage
Pour la Fête de la musique, la Philharmonie de Paris a réservé une expérience footballistique et musicale aux spectateurs en leur proposant d'assister au match Espagne-Croatie. Une rencontre mise en musique en temps réel par un orchestre. Le résultat est étonnant.
Au menu de ce drame musical en temps réel, les buts, les actions des deux camps, mais aussi les cartons jaunes. Autant de rebondissement dans cette pièce musicale inédite.

Deux minutes de décalage

Aucune faute d'accord entre la musique et le match. Et pour cause : la rencontre est diffusée sur un écran géant dans la salle, avec deux minutes de décalage. En coulisse, une équipe suit la rencontre en temps réel et choisit les partitions en fonctions des actions des joueurs. Muni d'une oreillette, le chef d'orchestre adapte alors les morceaux classiques ou partitions plus actuelles. C'est ainsi que c'est sur le fameux "We Are The Champions" de Queen que s'achève la rencontre. De quoi galvaniser les vainqueurs et adoucir, peut-être, la déception des perdants.


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

incendie Montfermeil

Les + Lus