Le Mag Immo : Construire sa maison en paille, un choix solide ?

Depuis une dizaine d'années, les constructions en paille se multiplient. Il en existe une trentaine en Ile-de-France. Ce matériau qui protège aussi bien du froid que de la chaleur a aussi une durabilité exceptionnelle. Sourcée localement, la paille est aussi à l'abri des risques de pénurie.

Si l’architecture en paille vient des Etats-Unis à la fin du XIXème siècle, la France s’y est mise dès 1920 à Montargis dans le Loiret. Cette « maison Feuillette »  du nom de son architecte ingénieur est toujours debout et occupée par le Centre National de Construction de paille.

Depuis, environ 5000 bâtiments ont été construits en bottes de paille en France dont une trentaine en Ile-de-France. Et plus de 500 maisons de ce type sont livrées chaque année. Des chiffres qui ne cessent d’augmenter au fil du temps.

Une vraie alternative au béton

Car la paille peut en effet remplacer le béton, ou servir d’isolant thermique et phonique quand elle est utilisée en remplissage. Compactée, elle peut supporter les fondations de maisons ou d’infrastructures plus grandes comme des gymnases. Contrairement aux idées reçues, la paille compressée résiste mieux au feu que le bois. Et c'est aussi un excellent isolant thermique.

durée de la vidéo : 00h02mn08s
Maisons en paille : ce qu'il faut savoir ©France 3 PIDF

Selon Benoît Rougelot, architecte et co-président RFCP (le Réseau Français de la Construction de Paille) : “Aujourd’hui on a beaucoup de passoires thermiques sur le territoire français. Il y a déjà plusieurs particuliers ou des bailleurs sociaux qui commencent à isoler leurs bâtiments avec cette technique qui permet d’avoir exactement le même confort qu’une maison de paille mais sur un bâtiment existant.”

Produites dans toutes les régions de France, les bottes de paille se trouvent  facilement en circuit court, souvent à 50 km alentour. Ainsi on construit désormais des maisons, des immeubles, des gymnases voire des écoles en paille.

“Les architectes se sont emparés du sujet donc ce n’est plus un marché de niche de la petite maison d’un écolo. Cela s’est massifié et on a des bâtiments qui ressemblent à d’autres bâtiments de grande ampleur : les derniers sont de 15 000m² , entièrement faits en bottes de paille.” 

Benoit Rougelot

Il y a plus de quatre ans, Denis et sa femme ont opté pour une construction en paille à une heure de Paris. Un choix audacieux et engagé selon Denis, qui espère convertir d’autres acquéreurs:

« On sait comment la maison est faite. Il y a la paille et sur la paille on vient mettre plusieurs couches d’enduit qui sont aussi des matériaux nobles : argile, sable, du lin, un mélange de lin. »

Un avantage écologique... et économique

Dans cette maison de 100 m², un seul poêle et deux stères de bois suffisent pour chauffer la surface tout l’hiver. « On les appelle “les maisons passives”, c’est-à-dire que derrière on est gagnants sur le coût. Le coût énergétique est réduit. En cette période d’angoisse énergétique, je dirais que c’est une très bonne solution. » D’autant que ce matériau dit « puits de carbone »  favorise un air intérieur sain.

Bénéficiant d’un DPE A+ grâce à cet isolant thermique très efficace, les maisons de paille présentent un avantage à fois écologique et économique. « Au niveau du coût de construction, on avait des devis entre 2 000€-2 500€ du mètre carré. Au final on est à peu près à 2 800€-2 900€ du mètre carré. »

Le prix moyen se situe autour de 1400€/m2 pour une maison en paille clé en main.

Peu coûteuse, durable et verte,  la maison en paille est donc en plein essor dans le monde entier malgré certaines idées reçues persistantes dans la légende urbaine.  Et La filière française est la plus dynamique en Europe...

 

Le Mag Immo, tous les dimanches à 10H25 sur France 3 Paris/Ile-de-France, puis sur France.tv