Le PSG se console en écrasant Caen 6-0

"Cette victoire n'effacera rien. Mais c'était un chemin important et une étape à passer pour bien terminer la saison", a dit Laurent Blanc. Au PSG, chacun est conscient qu'il faut maintenant commencer à reprendre tout à zéro.

En foot, la psychothérapie passe par la victoire et les buts. A ce titre, on peut dire que le PSG a fait ce qu'il fallait pour entamer sa convalescence, quatre jours après sa défaite àManchester City (défaite 1-0) en Ligue des champions. Le PSG, encore amer après son échec européen, s'est vengé sur Caen (6-0) grâce notamment à un doublé de Zlatan Ibrahimovic.

Mardi, lors de la défaite à Manchester City (1-0), Ibrahimovic avait une fois de plus confirmé toutes ses difficultés à être décisif dans un match-couperet de ce niveau. Samedi, contre Caen, il a repris, presque comme si de rien n'était, ses bonnes habitudes. Le géant suédois a inscrit un doublé, un tir à l'entrée de la surface (12e) et une reprise à ras de terre d'un centre de Layvin Kurzawa (56e) pour porter son total à 32 buts en championnat cette saison. Un record personnel pour lui qui en avait inscrit 30 en 2012-2013. Il lui reste quatre journées pour dépasser l'Argentin Carlos Bianchi et ses 37 réalisations (1977-1978). Ibra soigne à nouveau ses statistiques !

Le match face à Caen montre surtout que les Parisiens sont bien décidés à ne pas finir l'exercice en roue libre. Car si le principal objectif de la saison n'a pas été atteint à l'échelon européen, celui du quadruplé sur la scène nationale est toujours possible avec deux échéances importantes qui arrivent très vite, la demi-finale de la Coupe de France face à Lorient, mardi, et la finale de la Coupe de la Ligue contre Lille, samedi.

"Cette victoire n'effacera rien, et ne permettra pas d'être en demi-finale de la Ligue des champions. Mais c'était un chemin important et une étape à passer pour bien terminer la saison. C'est ce que j'espère", a déclaré un Laurent Blanc sifflé par une partie du public, encore remonté par le choix tactique hasardeux aligné face a Manchester.