Les régionales en Île-de-France, mode d'emploi

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Paris IDF
Un carte électorale.
Un carte électorale. © PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Ce ne sont pas les élections qui passionnent le plus les foules, et pourtant, c'est un scrutin majeur de la vie politique, à moins de deux ans de l'élection présidentielle. Dans un mois jour pour jour, les Franciliens voteront pour renouveler les 209 conseillers régionaux. Voici le mode d'emploi...

Le conseil régional d'Île-de-France compte 209 sièges répartis dans les huit départements de la région, en fonction de la population. Les 6 et 13 décembre, les électeurs voteront pour des listes régionales, à sections départementales. Pas simple d'y voir clair. Mais nous allons tout vous expliquer.

Tout d'abord, les candidats ont jusqu'au lundi 9 novembre 12 heures pour déposer leurs listes. Celles-ci devront comporter autant de candidats que nécessaire, plus deux candidats suppléants pour chaque département.

LIRE aussi notre dossier spécial Elections régionales

Objectif : franchir la barre des 10 %

Pour passer le barrage du premier tour, une liste doit obtenir 10 % des suffrages exprimés. Si ce n'est pas le cas, mais qu'elle obtient au moins 5 % des voix, elle peut fusionner avec une liste qualifiée pour le second tour. En dessous de 5 % des voix, la liste est éliminée.

Une prime au vainqueur

Cela arrive très rarement... Mais une liste qui obtiendrait la majorité absolue des voix, c'est-à-dire 50 % des voix +1, obtient une prime de 25 % des sièges. Le reste du gâteau est réparti à la proportionnelle.

Au second tour, la liste en tête gagne la fameuse prime de 25 % des sièges. Le reste des sièges est là encore réparti à la proportionnelle. Cette règle doit théoriquement empêcher tout risque de blocage après les élections. 

INFOGRAPHIE. Les élections régionales, mode d'emploi !

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.