Les maires de Saint-Germain-en-Laye et de Fontainebleau demandent la réouverture de leur forêt

La forêt de Saint-Germain-en-Laye est interdite aux promeneurs depuis fin mars. / © N.Metauer
La forêt de Saint-Germain-en-Laye est interdite aux promeneurs depuis fin mars. / © N.Metauer

Les maires de Fontainebleau et Saint-Germain-en-Laye ont écrit au préfet de police pour demander la réouverture de leurs massifs forestiers.

Par M.P

Habituellement au mois de mai, Bertrand Dehelly passe ses dimanches en forêt. "La forêt a mis son feuillage de printemps et les oiseaux chantent fort. C’est très frustrant de ne pas pouvoir s’y promener ", déplore le président de l'association Les amis de la forêt de Fontainebleau.

La forêt est interdite d’accès depuis un arrêté préfectoral du 19 mars et il en en sera de même à partir du 11 mai. Car le massif forestier de Fontainebleau se situe dans un département en zone rouge. Mardi à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe a indiqué que les parcs et jardins "ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active". 

Une annonce que les maires de Fontainebleau et Saint-Germain-en-Laye souhaiteraient voir assouplie.Arnaud Péricard, le maire DVD de Saint-Germain-en-Laye (Yvelines) et Frédéric Valletoux, son homologue (LR) de Fontainebleau (Seine-et-Marne) ont écrit une lettre au préfet de police Didier Lallement pour demander la réouverture de leurs massifs forestiers. "On a 60 000 habitants qui vivent à l’orée de la foret de Fontainebleau, c’est un crève-cœur pour ces habitants  d’avoir une interdiction de marcher même quelques minutes en forêt alors qu’elle est au bout de la rue", assure Frédéric Valletoux.

Une fois et demie la superficie de Paris

Pour le maire et les associations de Fontainebleau, la taille de cette forêt - 22 000 hectares et 1 100 km d’allées - permet aux promeneurs de la parcourir individuellement sans constituer de groupes et en respectant les mesures de distanciation nécessaires. "Aujourd’hui pour la pratique sportive, je vois des gens dans ma ville qui courent dans les rues alors que la forêt est bien plus vaste. Il faut rappeler que sa superficie est une fois et demie la superficie de la ville de Paris", remarque le maire de Fontainebleau.

A Saint-Germain-en-Laye, la forêt, plus petite que celle de Fontainebleau possède tout de même une superficie de 3 550 hectares. L’association Ensemble pour l’environnement de Saint-Germain en Laye et sa région réclame aussi sa réouverture.  "Le gouvernement devrait faire confiance aux élus de terrain qui sont les plus à même de se concerter et voir comment rouvrir ces grands espaces, que l’on soit en zone rouge ou en zone verte ", estime Monique Dumont, la présidente de l’association.

Beaucoup de Franciliens vont avoir envie de s’oxygéner et quoiqu’il arrive, ils vont vouloir aller dans les forêts.

Le maire de Fontainebleau estime de son côté que l’autorisation de se déplacer dans un rayon de 100km doit nécessairement s’accompagner d’un assouplissement. "Beaucoup de Franciliens vont avoir envie de s’oxygéner et quoiqu’il arrive, ils vont vouloir aller dans les forêts. Et, on y entre par des centaines de chemin, de routes, c’est un massif qu’on ne peut pas garder, autant lever l’interdiction.", conclut-il.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus