Manifestations interdites... Les précédents à Paris

La manifestation contre la loi travail a démarré dans le calme depuis la place de l'école militaire (Paris 7e). / © LB/France3 Île-de-France
La manifestation contre la loi travail a démarré dans le calme depuis la place de l'école militaire (Paris 7e). / © LB/France3 Île-de-France

La préfecture de police a interdit la manifestation contre la loi Travail prévue jeudi 23 juin, à Paris. Une décision amendée par l'autorisation finalement accordée de manifester suivant un parcours proposé par le ministère de l'Intérieur. Retour sur les interdictions dans la capitale.

Par France 3 Paris IDF

L'interdiction de manifester pour de grandes centrales syndicales aurait été une première depuis la guerre d'Algérie, il y a plus de 50 ans. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est finalkement revenu sur l'interdiction de manifester décidée par la préfecture de police mercredi matin.

Après avoir été reçus en urgence par le ministre de l'Intérieur pour faire valoir leurs arguments, les représentants de la CGT et de Force ouvrière ont tenu une réunion de l'intersyndicale, au siège de la CGT.

Une liberté fondamentale... Mais des restrictions

Si le droit de manifester fait partie des libertés fondamentales, l'interdiction reste possible en cas de risque de "trouble à l'ordre public". Dans sa décision d'interdire la manifestation, c'est l'argument employé par la préfecture de police, en raison des nombreux débordements des dernières manifestations contre la loi Travail.

LIRE aussi : Loi travail: 58 interpellations, 11 manifestants et 29 membres des forces de l'ordre blessés à Paris

La préfecture de police avait en début de semaine suggéré un rassemblement statique place de la Nation, rejeté par les syndicats qui avaient proposé, à leur tour, deux parcours alternatifs.

Des précédents en 2014 et 2015

Le gouvernement Valls avait déjà interdit des manifestations pro-palestiniennes en 2014. Des manifestations avaient également été interdites durant la COP 21, sans pour autant éviter des affrontements.

A lire aussi

Sur le même sujet

Procès 23 octobre

Les + Lus