Cet article date de plus de 5 ans

Monsieur chat et ses matous risquent trois mois de prison

Poursuivi pour "dégradation", l'artiste Thoma Vuille risque trois mois de prison. La décision du tribunal est attendue ce jeudi.
Décision ce matin du tribunal correctionnel de Paris contre contre Thoma Vuille, dit Monsieur chat. Ce tagueur s'est fait connaitre avec ses matous souriants qui ornent certains murs de Paris. Trois mois de prison ferme ont été requis contre ce graffeur pour en avoir dessiné de nouveaux chats sur des parois en travaux d'une gare parisienne.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société art culture peinture