Mort de Jean-François Parot, l'auteur de “Nicolas Le Floch”, commissaire de police de Louis XV

Le commissaire Nicolas Le Floch (Jérôme Robart) tout à gauche de l'image et son enquêteur Pierre Bourdeau (MATHIAS-MLEKUZ) au centre, sur le tournage dans le vieux Mans / © PQR/LeMaineLibre/MaxPPP
Le commissaire Nicolas Le Floch (Jérôme Robart) tout à gauche de l'image et son enquêteur Pierre Bourdeau (MATHIAS-MLEKUZ) au centre, sur le tournage dans le vieux Mans / © PQR/LeMaineLibre/MaxPPP

Jean-François Parot, diplomate français, écrivain, auteur de romans policiers historiques, et surtout créateur du personnage de Nicolas Le Floch, commissaire de police au Châtelet sous Louis XV et Louis XVI, porté à l'écran sur France 2 à partir de 2008 dans une série

Par Christian Meyze

L'auteur de la série des romans policiers historiques , "Nicolas Le Floch", qui a fait l'objet d'une très belle adaptation télévisée dans une série de France Télévisions à partir de 2008, Jean-François Parot, ancien diplomate français, écrivain, auteur de romans policiers historiques, passionné par le XVIIIème siècle, est décédé à l'âge de 71 ans.

Après sa carrière de diplomate, Jean-François Parot s'était livré à ses passions intimes, l'écriture et l'histoire, particulièrement l'histoire du XVIIIème siècle. Très cultivé, il avait créé le personnage de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet sous les règnes de Louis XV et de Louis XVI, dans les dernières décénnies de l'Ancien Régime.

Il avait raconté que ce personnage lui permettait de décrire et de faire revivre les ambiances et les intrigues de l'époque. Autant dans ses 14 romans de la série que dans l'adaptation télévisée, on se souvient de la beauté de la langue utilisée pour les dialogues, que Jean-François Parot avait voulu à la fois la plus proche possible de celle utilisée à l'époque à la Cour et qu'il avait néanmoins rendue compréhensible à notre époque.




Sur le même sujet

Les + Lus