• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Pour Noël, les deux rappeurs provocateurs, Booba et Kaaris s'affrontent sur les réseaux sociaux

© Dominique FAGET / AFP
© Dominique FAGET / AFP

Les rappeurs Booba et Kaaris, s'affronteront-ils bientôt sur un ring de boxe ? C'est ce que le premier a proposé au second mardi, jour de Noël. Ce n'est pas une première, les clashs se multiplient dans le milieu du rap et ces échanges font le buzz sur les réseaux sociaux.

Par France 3 IDF / EB

Ils n'en sont plus à une provocation près pour faire parler d'eux. Le jour de Noël, sur son compte Instagram, Booba, 41 ans, a interpellé son rival Kaaris, 38 ans, via un message "Je suis prêt à le prendre sur un ring en boxe thaï ou boxe anglaise en 10 rounds"a-t-il écrit.

Un vieux message rétorque KarrisCette invitation à se retrouver sur un ring serait la réponse à une vidéo qui selon Kaaris, daterait d'il y a 5 ans et dans laquelle il menaçait Booba. 

Une bagarre pour faire la paix et remplir Bercy



"Je suis sûr qu'on peut remplir Bercy les doigts dans le nez", pronostique Booba, qui se dit "très sérieux" et voit dans cette proposition un moyen "d'enterrer la hache de guerre". Kaaris a répondu à ce défi également via son compte Instagram : "Je te propose un octogone (ring de MMA, arts martiaux mixtes, un sport de combat très violent, ndlr), sans arbitre sans règles, je te brise les os". Évidemment la réponse n'a pas tardé et Booba a renchéri dans un nouveau message: "J'accepte volontiers, maintenant on attend tous le lieu et on va fixer la date (...) T'as tellement cavalé à Orly j'suis frustré".

Les sites de paris sportifs publient les cotes des rappeurs

Qu'il soit sérieux ou qu'il relève de la provocation dont le rap se nourrit volontiers, cet échange a fait le buzz sur les réseaux sociaux où il a été vu des centaines de milliers de fois. "Bercy on arrive, même en plein réveillon on lâche tout frère!", a ainsi tweeté le site de paris sportifs Unibet, en publiant la cote supposée des deux rappeurs pour un combat.
 

Booba, le roi du clash ?

Celui qui se surnomme "le duc de Boulbi" (pour Boulogne-Billancourt) s'est fâché avec une bonne partie de la scène française. Parti vivre à Miami, "B2O" a adopté certains codes du rap américain (grosses voitures, femmes dénudées, armes, argent…), mais aussi la pratique du clash virulent.

Dernier exemple, au début du mois de décembre, le groupe Twinsmatic a remercié dans un message le rappeur belge Damso "Bravo Damso pour ce Bercy complet, ça fait plaisir d'entendre 'Autotune' ce classic qu'on a fait !", ont-t-il écrit sur leur compte Instagram. Ca n'a pas eu l'air de plaire à Booba, qui a répliqué "Ca a l'air bien flingué ouais".
 

Sur Twitter, ce duel annoncé est très attendu par certains internautes qui sont près à miser beaucoup d'argent pour ce combat. D'autres sont plus caustiques et se moque gentiment du combat à venir.
 

 

18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende

  
Le 1er août, une bagarre générale avait impliqué Booba, 42 ans, Kaaris, 38 ans, et neuf de leurs proches en plein hall de l'aéroport d'Orly. Filmées par les smartphones de passagers éberlués, les images avaient fait le tour des médias et réseaux sociaux.  Le 9 octobre, le tribunal correctionnel de Créteil a condamné les deux rappeurs à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende. Kaaris a fait appel, contrairement à Booba.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus