Noyade : un jeune homme de 21 ans porté disparu dans une base de loisirs

Le jeune homme se serait noyé dimanche soir dans l'étang de la Folie à l'île de loisirs de Cergy-Pontoise dans le Val-d'Oise, dans une zone non surveillée et interdite à la baignade. Les recherches pour retrouver le corps se poursuivent.

Le drame s'est déroulé dimanche soir vers 21 heures dans l'étang de la Folie à l'île de loisirs de Cergy-Pontoise dans le Val-d’Oise.

Selon Le Parisien, le jeune homme de 21 ans aurait nagé jusqu’à une bouée et au retour, il se serait noyé en raison de la fatigue. Ce sont deux étudiants originaires de Clichy dans les Hauts-de-Seine, qui ont alerté les secours selon le quotidien. Ils ont signalé que leur ami avait coulé en se baignant dans l’étang de la Folie, qui est interdit à la baignade et non surveillé.

Dimanche soir, 18 sapeurs-pompiers, un drone, et 6 engins sont intervenus six heures durant pour retrouver le jeune homme. Mais en vain. Ce lundi matin, 2 plongeurs de la brigade fluviale étaient encore sur place.
Une enquête du chef de "recherches des causes de la disparition" a été ouverte parle parquet de Pontoise.

Des noyades dans des zones interdites à la baignade

L'île de loisirs est une vaste base de loisirs, aménagée dans un méandre de l’Oise au cœur de l’agglomération de Cergy-Pontoise. Elle est très fréquentée en haute saison, et connaît un surcroît d'affluence en raison de fortes chaleurs comme celles annoncées cette semaine en Île-de-France.
Seule la plage surveillée jusqu'à 18 heures est autorisée à la baignade.
Plusieurs noyades ont déjà eu lieu dans les zones non surveillées et interdite à la baignade. Le 23 août dernier, c’est une fillette de 4 ans qui avait trouvé la mort dans un étang interdit à la baignade. Elle avait échappé à la vigilance des éducateurs d'un centre aéré.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité