Octobre rose : un camion de dépistage à Paris

En 2020, 42,8% des Françaises ont effectué une mammographie de dépistage organisé. Pour relancer le dépistage, le camion rose, cabinet de radiologie itinérant, fait étape place de la République, cette semaine, avant de sillonner la région.

Pour sensibiliser les femmes à l’importance de la prévention du cancer du sein, le camion rose véritable cabinet de radiologie itinérant s'installe sur la place de la République à Paris avant de tourner dans plusieurs villes de la région. Une initiative dans le cadre du mois de sensibilisation Octobre rose. 

"J’étais en retard sur l’examen de mammographie depuis 2018 je ne l’avais pas fait, je l’avais reporté à cause de la pandémie". Pour Christine Dauchez, cette consultation dans le camion d’Octobre rose s’est faite un peu par hasard. "J’étais à Paris pour des raisons familiales, et j’en ai profité pour m’inscrire à ce dépistage que je dois faire tous les deux ans puisque j’ai dépassé les 50 ans".

Outre une mammographie, le camion propose des ateliers d'autopalpation. Sur le buste d’un mannequin le médecin apprend aux femmes à positionner leurs mains sur la poitrine et à détecter d'éventuels nodules. "C'est une pratique que j’ai trouvé très intéressante et que je reproduirai sur mon corps", souligne Christine Dauchez.

Le camion octobre rose place de la République

La prévention est essentielle pour lutter contre le cancer du sein. "Faire le diagnostic d’un cancer du sein n’est jamais un problème, le problème c’est à quel stade on le fait", explique le radiologue Philippe Bénillouche.

Cette opération de dépistage dans cette unité mobile a pour but de venir au contact des Parisiennes et de les inciter à faire une mammographie, insiste-t-il. "Il faut savoir qu'un des effets de la pandémie est que beaucoup de femmes ont manqué ce rendez-vous et les conséquences peuvent être lourdes", poursuit le médecin, "car en l'absence de prévention, les cancers sont détectés à un stade plus tardif et sont plus difficiles à traiter".

Plus de 50 000 nouveaux cas par an en France

"Depuis quelques années, c'est vrai que les chiffres du dépistage sont en baisse" reconnaît le docteur Patrick Toubiana qui pratique les mammographie dans le camion de la place de la République jusqu'à vendredi de 9h à 18h. "Mais en 2020 pendant la pandémie la baisse a été accentuée, ce sont 300 000 femmes qui ne sont pas venues", insiste-il.

Pour lui aussi, le dépistage est essentiel, "Si le cancer est dépisté précocement, la guérison est supérieure à 90 %, ensuite lorsque le cancer est plus installé, les traitements sont plus agressifs".

Le radiologue qui participe à ce dépistage dans le camion d’Octobre rose trouve que l'opération est un succès. "La participation est supérieure à ce qu’on imaginait. Aujourd’hui on a déjà fait entre 20 et 30 dépistages par jour".

A la rencontre des habitants d’Île-de-France du 18 octobre au 5 novembre

Au pied de leur bureau, dans leur quartier, le camion rose fera escale dans plusieurs villes d'Ile-de-France. Après la première étape à Paris, le camion va rendre dans le Val-d’Oise, en Seine-Saint-Denis, dans l’Essonne et dans les Yvelines. Partout, des séances de dépistage gratuit seront organisées, sur rendez-vous. En relais, des ateliers d’autopalpation et d’information sur le cancer de sein sont proposés. Ces mammographies se pratiquent sur rendez-vous  après inscription sur la plateforme Doctolib (l’opération Le camion d’Octobre Rose).

► Les dates de la tournée du camion d'octobre rose

11-15 octobre : Paris – place de la République

18 octobre : Garges-lès-Gonesse (95)

20 octobre : Dugny (93)

23 octobre : Massy (91)

27 octobre : Plaisir (78)

28 et 30 octobre : Grigny (91)

2-4 novembre : Versailles (78)

5 novembre : Buc (78)

Le cancer du sein en quelques chiffres

› 1er cancer chez la femme, le plus fréquent et le plus mortel

› 1 Française sur 8 est concernée par le cancer du sein

› 1er cancer chez la femme, le plus fréquent et le plus mortel

› 1 Française sur 8 est concernée par le cancer du sein

› Plus de 50 000 cas par an

› 4 Françaises sur 10 (42,8%) ont effectué une mammographie de dépistage organisé en 2020. Elles étaient 48,5% en 2019.

Source : Santé Publique France

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société cancer covid-19