#OnVousSoutient – Coronavirus, confinement… Posez-nous vos questions

France 3 Paris Île-de-France se mobilise et vous soutient. Covid-19, déconfinement... Posez-nous les questions auxquelles vous cherchez des réponses. Du lundi au jeudi, dans le 19/20, Julie Jacquard répond à vos interrogations. Envoyez vos questions à onvoussoutient@francetv.fr

© France 3 PIDF

 

Peut-on donner son sang si on a eu le covid ? Et si oui, comment cela se passe ? - Rachelle, Hauts-de-Seine

@Rachelle. Oui on peut donner son sang, il n’y a pas de test supplémentaire à faire. "Le coronavirus est une maladie respiratoire et aujourd'hui dans les données dont on dispose il n'y a pas de situation qui suggèrerait que la transfusion sanguine puisse être le vecteur d'une contamination par le Covid. Donc oui on peut donner son sang après le Covid en attendant 28 jours après la guérison, rassure Stéphane Noël, le directeur de l’Etablissement Français du sang d'Île-de-France. Comment ça se passe ? C'est très simple. C'est le parcours habituel du donneur mais tout ça entouré par des mesures de sécurité extrêmement strictes. Mesures de distanciation, gestes barrières, mesures d'hygiène et surtout la prise de rendez-vous, qui est désormais systématique sur les collectes réalisées en Île-de-France".
Un mot enfin pour faire une piqûre de rappel. Les stocks de sang sont extrêmement bas dans notre région, il faut donc aller donner son sang, en n’oubliant pas de prendre rdv bien sûr, sur le site de l’EFS ou sur leur application mobile.

 

 

Ma fille ne pourra pas être accueillie en maternelle d’ici les vacances. Jusqu’à présent c’est mon mari qui la gardait. Je souhaiterais passer en chômage partiel pour m’en occuper, mais mon employeur refuse. En a-t-il le droit ? - Houba, 92

@Houba. Un employeur ne peut pas refuser le chômage partiel pour garder ses enfants. C’est un droit, comme le confirme le ministère du travail. En revanche, depuis le 2 juin, pour pouvoir bénéficier de cette mesure, les parents doivent fournir une attestation de l’école qui explique qu’elle ne peut accueillir votre enfant pour raison sanitaire ou par manque de place. Comme vous le savez, le nombre d’élèves dans une même salle est limité, pour respecter la distanciation physique. Ce qui veut dire que les enfants ne sont pas accueillis tous les jours, toute la journée… et c’est vrai que cela pose des problèmes de gardes pour les parents qui doivent retourner travailler.

 

Les rassemblements de plus de 30 personnes dans un lieu privé pour un anniversaire, ou un baptême, par exemple, sont-ils autorisés ? - Maeva

@Maeva. Si c’est dans un lieu privé, comme un domicile, rien ne vous empêche en effet de vous retrouver à plus de 10 personnes. L’interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes ne concerne que la voie publique et les lieux publics ou lieux de réunion. Souvenez-vous le conseil constitutionnel en a décidé ainsi il y a quelques semaines. Les sages ont précisé qu’une telle interdiction ne pouvait concerner les lieux d'habitation. Attention, toutefois, de bien respecter les règles sanitaires et d’éviter d’être trop près les un des autres. Parce que même si tout le monde se connaît, une fête de famille peut encore devenir un foyer de propagation.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus : conseils pratiques santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter