L'opérateur des transports en Ile-de-France passe d'importantes commandes de rames ferroviaires

© Bertrand Guay/AFP Photos
© Bertrand Guay/AFP Photos

Ile-de-France Mobilités, l'opérateur des transports en Ile-de-France, ex-STIF, a annoncé, ce 11 juillet la commande de 53 rames de métro auprès d'Alstom et 36 trains de banlieue auprès de Bombardier. Ces commandes concernent le métro du Grand Paris et les Transiliens

Par Christian Meyze

Île-de-France Mobilités (IDFM) a donné, mercredi 11 juillet, son feu vert à l'achat, au constructeur Alstom, de 53 rames devant circuler à partir de 2024 sur le futur métro du Grand Paris, pour 680 millions d'euros.
Le même IDFM a également officialisé une commande de 36 nouveaux trains de banlieue, cette fois au constructeur Bombardier, pour 367 millions d'euros. Concernant cette commande, l'opérateur des transports d'Ile-de-France a demandé à Bombardier d'accélérer le rythme de livraison des trains desservant la gare Saint-Lazare.


Les rames du métro des J.O


Concernant les rames de métro, elles font partie des rames qui constitueront le futur métro du Grand Paris. Elles seront mises en service pour accompagner les Jeux Olympiques de 2024. Ce contrat pourrait, au total, porter sur 183 rames. Soit un montant total de 1,3 milliard d'euros. Pour ce marché, le choix d'Alstom avait été annoncé début mai.

La procédure retenue pour ce marché est inhabituelle et surprenante puisque Ile-de-France Mobilités (ex-Stif) va intégralement financer les rames et en sera propriétaire, mais c'est la SGP (Société du Grand Paris) qui passera formellement la commande.


133 rames doubles, 50 rames courtes


Le marché concerne le design, la conception, la fabrication et la mise en service du nouveau matériel roulant, qui sera capable de rouler jusqu'à 110 km/h.
Alstom pourrait fournir jusqu'à 133 rames longues de 108 m --de six voitures chacune, pouvant transporter un millier de personnes-- pour la ligne 15 du Grand Paris Express, et jusqu'à 50 rames deux fois plus courtes --de trois voitures-- pour les lignes 16 et 17.

Cette première tranche concerne 30 rames pour la ligne 15, qui permettront d'offrir en heure de pointe un métro toutes les 3 minutes sur le premier tronçon au sud de Paris, entre Porte-de-Sèvres et Noisy-Champs. 

 

Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus