1er-Mai : plus de 300 interpellations et 31 policiers blessés durant les manifestations parisiennes

Un policier a été gravement blessé ce 1er-Mai à Paris, brûlé par un jet de cocktail Molotov. Par ailleurs, un immeuble, en travaux, a été touché par un incendie place de la Nation.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Des tensions ont émergé en fin de manifestation place de la Nation à Paris, alors que la manifestation s'était passée dans le calme pendant l'essentiel de la mobilisation. "Un policier a été grièvement blessé, brûlé à la suite d'un jet de cocktail Molotov", a indiqué le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, qui a ensuite fait état de 406 policiers et gendarmes blessés en France. Un tel nombre de forces de l'ordre blessées "un 1er-Mai, c'est extrêmement rare", a-t-il déclaré.

Dans la capitale, les violences se sont intensifiées à l'arrivée du pré-cortège place de la Nation, point final du défilé. Des centaines de "black blocs" ont notamment fait usage de feux d'artifice en tir tendu sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué à grand renfort de lacrymogènes et de grenades défensives.

"Il y a eu exactement 540 interpellations dans toute la France dont 305 à Paris" lors des défilés du 1er-Mai ce lundi, a précisé ce mardi Gérald Darmanin sur BFMTV. Selon le préfet de police de Paris, interrogé par franceinfo, il y a eu 259 blessés parmi les forces de l'ordre à Paris, dont 31 transportés à l'hôpital. Ce dernier a jugé l'état du policier gravement blessé "rassurant" ce mardi.

Immeuble incendié accidentellement

Toujours à Paris, un immeuble de six étages en travaux, et donc sans habitant, a été touché par les flammes pendant plusieurs dizaines de minutes.  

D’après la préfecture de police, c’est d’abord une borne Vélib’ juste devant le bâtiment qui a été incendiée à l’aide de fuel. Le feu s’est ensuite propagé à l’immeuble.  

Des manifestants et des photographes étaient montés sur le toit de l’immeuble. Ils ont été secourus par les sapeurs-pompiers à l’aide de la grande échelle, rapporte franceinfo.

L'incendie a été rapidement maîtrisé par les pompiers.

Forte mobilisation

Le ministère de l'Intérieur a compté 782 000 manifestants dont 112 000 à Paris. La CGT a revendiqué 2,3 millions de manifestants, dont 550.000 à Paris. Ils étaient 94 000 dans la capitale selon un comptage du cabinet Occurrence pour un collectif de médias, dont l'AFP.

"C'est une journée très forte qui montre la détermination à obtenir le retrait de la réforme des retraites. On a fait mentir tous les pronostics puisque le gouvernement annonçait qu'il y aurait une démobilisation", s'est réjouie la secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet sur BFMTV.

"C'est un gros 1er mai. Ce n'est pas un baroud d'honneur, c'est la contestation du monde du travail de cette réforme", avait également souligné le leader de la CFDT, Laurent Berger, au départ de la manif parisienne.

Mercredi, le Conseil constitutionnel doit se prononcer sur une deuxième demande de référendum d'initiative partagée (RIP).

Source : AFP