2 000 migrants à la rue dans Paris selon le décompte d'une association

France terre d'asile a recensé 2.039 migrants qui dorment dans la rue au 9 janvier 2019. L'association demande la mise en place d'un service de premier accueil.
Un camp de migrants à Saint-Denis, près de Paris.
Un camp de migrants à Saint-Denis, près de Paris. © Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Un peu plus de 2.000 migrants sont à la rue à Paris, selon un recensement de France terre d'asile réalisé jusqu'au 9 janvier 2019. "Cela peut paraître beaucoup, mais le chiffre est à relativiser. 2000 personnes ne peuvent pas mettre en danger un pays comme le nôtre", affirme d'emblée Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile.

La plupart sont installées dans l'Est parisien, aux portes de la capitale. Les profils seraient majoritairement des hommes, les familles avec enfants étaient prioritaires dans la prise en charge. "Un certain nombre de ces personnes sont éligibles à l'asile, d'autres sous statut Dublin [étant déjà enregistré dans un autre pays européen, NDLR]", détaille Pierre Henry.  

Dispositif de premier accueil

L'Île-de-France qui concentre le plus de demandes d'asiles selon l'association : "30 à 40% des demandes. C'est la région la plus dynamique, là où il y a toutes les infrastructures. Et il existe un phénomène de solidarité communautaire." Selon ce dirigeant associatif, "ce qu'il manque aujourd'hui, c'est un dispositif de premier accueil. À Paris mais aussi dans toutes les grandes capitales régionales."

Et de prévenir : "Les images que nous voyons aujourd'hui dans l'est parisien ne peuvent qu'alimenter le climat d'intolérance et de rejet."

En décembre 2017, Envoyé Spécial s'intéressait aux bénévoles de l'Aquarius.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration réfugiés logement sdf vie associative