A l'approche des JO, l'inquiétude aux urgences de l'hôpital Pompidou

Plus sur le thème :

La CGT appelle à une grève en raison de conditions de travail dégradées. Le syndicat redoute que la charge de travail soit intenable pour les personnels soignants pendant les JO de Paris. Un nouveau rassemblement aura lieu ce jeudi.

L'hôpital européen Georges Pompidou, dans le 15e arrondissement, a été désigné Centre de référence pour les Jeux olympiques de Paris. Pourtant, aux urgences, les personnels ne sont pas ravis de cette décision.

Car les problèmes s'accentuent depuis des mois au dire d'Ingrid, déléguée syndicale CGT (elle préfère taire son nom de famille). "Toutes les nuits, il y a de graves problèmes de violences, notamment avec les SDF. On avait déposé un danger grave et imminent (procédure syndicale, ndlr) par rapport à cela et la direction n'a rien fait. Des patients ont même été agressés", affirme-t-elle.

Pas de prime JO

Car les urgences de l'hôpital Pompidou ont une spécificité : elles s'occupent aussi des urgences psychiatriques.

"Avant, il y avait un psychiatre et un infirmier, jour et nuit. Désormais, il n'y en a plus la nuit et les week-ends alors que ce sont les moments les plus importants. Certaines personnes SDF viennent toutes les nuits, c'est très difficile de les gérer. On demande un accueil dédié", poursuit-elle.

Or, selon cette déléguée syndicale, plusieurs personnels ont obtenu une prime JO, mais pas le personnel des urgences.

"Déjà en temps normal, les urgences sont sous l'eau et là, rien n'a été prévu. On nous l'avait pourtant promis pour ceux qui ne posaient pas trois semaines de vacances", se désespère Ingrid.

La CGT de l'Hôpital Européen Georges Pompidou appelle à la grève, avec continuité de service, à quelques jours de l'ouverture des JO.

Un rassemblement aura lieu ce jeudi 11 juillet à 13h30 à l'accueil général pour alerter la direction de l'hôpital.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité