Accusation de viol à la mairie de Paris: Souyris assure n'avoir "jamais eu connaissance d'actes déplacés"

Une jeune femme accuse un collaborateur d'Anne Souyris de l'avoir violée dans son bureau de l'Hôtel de Ville. Une plainte a été déposée et le parquet a confirmé l'ouverture d'une enquête pour viol le 1er octobre. L'adjointe d'Anne Hidalgo souhaite que "la justice puisse faire son travail".
© Ludovic MARIN / AFP
Les faits se seraient déroulés le 23 septembre en fin d'après-midi à l'Hôtel de Ville. Une jeune femme affirme avoir été violée par un collaborateur de l'adjointe à la Santé de la maire de Paris, Anne Souyris. D'après le récit de la victime présumée, l'homme, âgé d'une quarantaine d'années, aurait commencé par lui masser le dos avant de la violer dans son bureau, rapporte Le Point. 

La plaignante se serait confiée à son entourage qui l'aurait incitée à porter plainte. Le parquet de Paris a ouvert le 1er octobre une enquête pour viol. Celle-ci a été confiée au 1er District de police judiciaire, le même jour. 

Dans un communiqué transmis à l'AFP, Anne Souyris assure de son côté ce lundi n'avoir "jamais eu connaissance d'actes déplacés" de la part de son directeur adjoint du cabinet. "Mon collaborateur a fait l'objet d'une suspension administrative pour qu'il n'y ait aucune interaction entre l'instruction et la conduite de la politique municipale, notamment celle dont j'ai la charge en matière de santé", écrit Anne Souyris, dans le document.

"Dans la droite ligne de mon engagement féministe, je respecte avec gravité la parole de la victime présumée et souhaite que la justice qui est saisie puisse faire son travail pour établir les faits en toute sérénité dans le respect et l'écoute des personnes", insiste-t-elle.

Cette nouvelle affaire survient après les accusations de viol visant Christophe Girard, ancien adjoint en charge de la Culture, et d'agression sexuelle contre Pierre Aidenbaum, ex-adjoint chargé de la Seine.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société