AirBnB : Ian Brossat et deux élus de Berlin et Barcelone en appellent à l'UE pour réguler la plateforme

Ian Brossat, adjoint au logement à la mairie de Paris, demande à la Commission Européenne une nouvelle directive pour les locations AirBnB. / © Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Ian Brossat, adjoint au logement à la mairie de Paris, demande à la Commission Européenne une nouvelle directive pour les locations AirBnB. / © Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Dans une tribune adressée à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, Ian Brossat, porte-paraole du PCF et maire adjoint au logement à Paris signe avec deux autres élus de Berlin et de Barcelone réclament la réivsion des textes pour réguler la plateforme AirBnb.

Par France 3 Paris IDF / VP avec AFP

Il fait partie des trois signataires du courrier envoyé dans les plus hautes instances de la Commission européenne. 
Ian Brossat, chargé du logement à la Mairie de Paris réclame une nouvelle directive pour la régulation de la plateforme AirBnB. Avec lui la sénatrice de Berlin chargée du Logement Katrin Lompscher (Die Linke) et la maire adjointe de Barcelone chargée du Logement Lucia Martin (Podemos).  La tribune est adressée la présidente de la commission Ursula von der Leyen.

Les textes européens doivent être revus et tenir compte de la situation des métropoles et des difficultés d'accès au logement qui les caractérisent. 


Selon les trois élus, la directive commerce électronique élaborée il y a maintenant 19 ans est obsolète. Entre temps le tourisme de masse est passé par là. A Paris, Berlin et Barcelone, le développement des locations de courte durée via des plateformes comme AirBnb a entraîné "une rareté de l'offre de logement, augmentation des prix et loyers, éviction des couches populaires et moyennes"
 

Plusieurs contentieux opposent actuellement le géant américain à la Ville de Paris. La capitale française lutte tant bien que mal contre ces locations qui vident certains quartiers touristiques de leus habitants. Elles sont normalement limitées à 120 nuitées soitr 4 mois par an. Mais cette réglementation n'est pas toujours respectée. 

Sur le même sujet

Les + Lus