Anne Hidalgo officiellement réélue maire par le Conseil de Paris

Après avoir obtenu 48,7% des voix dimanche 29 juin lors du second tour des élections municipales, Anne Hidalgo (PS) a été élue maire de Paris ce vendredi 3 juillet par le Conseil de Paris. 
Anne Hidalgo a été élue maire par le Conseil de Paris le vendredi 3 juillet.
Anne Hidalgo a été élue maire par le Conseil de Paris le vendredi 3 juillet. © Yannick Le Gall / FTV
C'est ce qu'on appelle le "troisième" tour des élections municipales. Ce vendredi 3 juillet, les membres du Conseil de Paris, élus par les Parisiens dimanche 28 juin, ont procédé au vote pour élire la maire de Paris. Il n'y avait pas de suspense quant à l'issue du vote, Anne Hidalgo ayant recueilli 48,7% des votes dimanche dernier. Elle a donc sans difficulté remporté le vote du Conseil de Paris avec 96 voix sur 163. 

Le Conseil s'est réuni dans la salle des fêtes de l'Hôtel de Ville de Paris, plutôt que dans sa salle habituelle, afin d'établir une certaine distance entre chaque siège. Lorsque la candidature d'Anne Hidalgo a été officiellement annoncée par Rémi Feraud, président du groupe Socialiste du Conseil de Paris, l'ensemble de la salle a applaudi la maire pendant un long moment.
 

Des discours bienveillants de la part des anciennes candidates

Avant de procéder à l'élection, plusieurs élus se sont succédés au pupitre pour livrer un court discours. Rachida Dati a alors indiqué que le parti Les Républicains ne présenterait pas de candidate pour ce vote, pour respecter le vote des citoyens qui lui avaient accordé 33,8% des voix dimanche 28 juin. "Nous serons une opposition responsable, constructive mais exigeante", a-t-elle déclaré. Et d'ajouter : "Nous préparons l'alternance à Paris."

Danielle Simonnet s'est réjouie de l'absence des canditats LREM à la mairie de Paris du premier tour au Conseil de Paris : "Les Parisiens et Parisiennes, comme l'ensemble des Français, ont sanctionné les listes macronistes et je m'en réjouis." La candidate de la France Insoumise à la mairie de Paris, élue au Conseil de Paris dans le XXe arrondissement, a elle aussi retiré sa candidature. Elle a toutefois précisé, avec le sourire, qu'elle ne donnerait pas son vote à Anne Hidalgo, "mais vous n'en aurez pas besoin", lui a-t-elle dit. Avant de quitter le pupitre, elle a promis de "poursuivre [son] rôle de lanceuse d'alerte" et de "porte-voix de celles et ceux qui n'en ont pas". 

Enfin, David Belliard a lui aussi pris la parole. Cet ancien candidat écologiste avait construit une alliance avec Anne Hidalgo pendant l'entre-deux-tours. Il a de son côté été élu au XIe arrondissement. Dans son discours, il a rappelé son engagement pour l'environnement : "nous devons changer, nous n'avons plus le temps".

"Notre projet, ce sont des solutions pour le climat, pour la justice sociale. Notre projet, c'est la promesse d'un autre monde. Notre projet c'est une exigeance pour l'égalité, le féminisme, le respect des minorités."

David Belliard

Un vote à l'issue certaine

 Les 163 conseillers de Paris ont ensuite procédé au vote, appelés un à un. Sans les candidatures de Rachida Dati et Danielle Simonnet, seul le bulletin "Anne Hidalgo" restait disponible. Pour l'opposition qui ne souhaitait pas voter pour elle, c'est une enveloppe vide qui a été insérée dans l'urne. Anne Hidalgo a remporté 96 voix sur 163.   
Lors de son discours, Anne Hidalgo a tenu a remercié les Parisiens et les Parisiennes pour la confiance qu'ils lui accordent pour six nouvelles années de mandat. Elle a rappelé son engagement pour une ville plus verte. "Pour moi, il n'y a pas plus bel engagement que Paris", a-t-elle conclu. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections