• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

L'Arc de Triomphe sera intégralement emballé de tissu par le plasticien Christo en 2020

Du 6 au 19 avril 2020, le plasticien Christo va empaqueter l'Arc de Triomphe, pour former une œuvre éphémère. / © ANDRE GROSSMANN / CHRISTO AND JEANNE-CLAUDE - 2019 CHRISTO / AFP
Du 6 au 19 avril 2020, le plasticien Christo va empaqueter l'Arc de Triomphe, pour former une œuvre éphémère. / © ANDRE GROSSMANN / CHRISTO AND JEANNE-CLAUDE - 2019 CHRISTO / AFP

L’œuvre s’annonce (littéralement) monumentale : en 2020, Christo va recouvrir l'Arc de Triomphe à l’aide de gigantesques morceaux de tissu, couleur argent bleuté.

Par AFP / PDB

Vu la démesure du projet, il sera sans doute bien difficile de rater l’œuvre en passant du côté de la place de l’Etoile. Le Centre des Monuments nationaux et le Centre Pompidou viennent d’annoncer la nouvelle ce mercredi : du 6 au 19 avril 2020, le plasticien Christo va emballer l'Arc de Triomphe sous un immense voile.

Un plan expliqué par le président du CMN Philippe Bélaval, sur Twitter.
L’installation demandera 25 000 mètres carrés de tissu, en matière recyclable, ainsi que 7 000 mètres de corde rouge. Le tout, pour un rendu de couleur argent bleuté.
 

Une œuvre imaginée il y a 60 ans

Le projet est né il y a bien longtemps dans l’esprit du couple, avec un photomontage du monument vu depuis l’avenue Foch, datant de 1962. L’artiste est aujourd’hui âgé de 83 ans.

Il y a maintenant plus de 30 ans, Christo et Jeanne-Claude – décédée en 2009 – s’étaient par ailleurs lancés dans un projet similaire, en empaquetant cette fois-ci le Pont-Neuf. La période parisienne du duo de plasticiens sera d’ailleurs racontée, en parallèle de la nouvelle œuvre, du 18 mars au 15 juin 2020 au Centre Pompidou.
 

Aucun financement public prévu

Qui dit art contemporain monumental, dit souvent budget XXL et polémiques. L’emballage éphémère de l'Arc de Triomphe est censé, selon le Centre des Monuments nationaux, être autofinancé par Christo. Et ce, via la vente de ses études préparatoires mais aussi des dessins, des maquettes ou encore des lithographies. Aucun financement public n’est donc prévu.

A noter enfin que l'espace sous l'Arc de Triomphe, au-dessus de la dalle où l’on trouve la tombe du Soldat Inconnu, sera préservé d'après le CMN.
 

Sur le même sujet

Sculptures, mobilier, vasques à champagne… L’hôtel Lutetia organise une dernière vente aux enchères

Les + Lus