• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Attentats du 13-Novembre : Jawad Bendaoud se pourvoit en cassation

Jawad Bendaoud lors de son procès en appel, le 21 novembre 2018. / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Jawad Bendaoud lors de son procès en appel, le 21 novembre 2018. / © JACQUES DEMARTHON / AFP

Condamné à 4 ans de prison en appel pour "recel de malfaiteurs terroristes" vendredi 29 mars, le logeur des terroristes du Bataclan, Jawad Bendaoud a déposé un pouvoir en cassation, mardi 2 avril.

Par Marc Taubert avec Aude Blacher

Encore un procès pour Jawad Bendaoud. Le logeur des terroristes des attentats du Bataclan a déposé un pourvoi en cassation (il sera jugé uniquement par des magistrats), mardi 2 avril, selon une information de BFMTV et confirmée par France 3 Paris – Île-de-France.

Vendredi 29 mars, il avait été condamné en appel à 4 ans de prison pour "recel de malfaiteurs terroristes" pour avoir hébergé Abdelhamid Abaaoud et son complice Chakib Akrouh juste après les attentats du 13-Novembre.
 

"Énième ouverture des blessures"

"C'est regrettable", affirme Samia Maktouf, avocate de 35 parties civiles aux précédents procès de Jawad Bendaoud. "Pour les familles, c'est une énième ouverture des blessures qu'elles essaient de panser. C'est une épreuve très difficile pour les familles et les victimes", poursuit-elle.

La condamnation en appel avait été vécue comme un soulagement pour les parties civiles. En première instance, le tribunal correctionnel avait jugé qu'il n'était "pas prouvé" que Jawad Bendaoud avait "fourni un hébergement à deux individus qu'il savait être des terroristes du 13-Novembre, afin de les soustraire aux recherches et éviter ainsi leur arrestation".

"On n'espère que le procès ne sera pas un énième show pour Jawad Bendaoud", craint Samia Maktouf.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les gaz lacrymogènes sont-ils dangereux pour la santé ?

Les + Lus