• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Carnet rose : des bébés jaguars et fossas sont nés au Parc zoologique de Paris

Des bébés jaguars et fossas nés au zoo de Vincennes en juillet et juin 2018. / © MNHN/F.-G. Grandin
Des bébés jaguars et fossas nés au zoo de Vincennes en juillet et juin 2018. / © MNHN/F.-G. Grandin

Trois bébés fossas et deux petits jaguars sont nés les 8 juin et 7 juillet derniers au Parc zoologique de Paris, dans le bois de Vincennes. Les cinq petits nouveaux résidents du zoo sont présentés au public vendredi.

Par France 3 Paris IDF/ET

De nouvelles petites boules de poils sont présentés au public ce vendredi au Parc zoologique de Vincennes. Trois bébés fossas et deux petits jaguars sont nés les 8 juin et 7 juillet derniers au zoo du bois de Vincennes, vont venir gambader sous les yeux des visiteurs.

Jaguars, fossas, deux espèces menacées

Lenca et Aloha, les deux femelles jaguars, sont issus du couple formé par le mâle Aramis, 8 ans, et Simara, 5 ans, arrivés de Pologne en 2014. Les naissances de jaguars en captivité ne sont pas forcément exceptionnelles. Mais la reproduction de cette espèce, gérée par des plans d'élevage européens, est particulièrement encadrée : huit couples de jaguars, dans huit zoos, ont eu le droit de se reproduire cette année.
Un bébé jaguar né au zoo de Vincennes. / © MNHN/F.-G. Grandin
Un bébé jaguar né au zoo de Vincennes. / © MNHN/F.-G. Grandin
La naissance de Telo, Mahani et Sakani, deux mâles et une femelle fossas, reste plus exceptionnelle. Cet animal endémique de Madagascar reste peu répandu sur la planète. On estime de 2.500 à 3.000 fossas vivant aujourd'hui dans la nature. Ce grand carnivore, prédateur originel de l'île, est une "espèce vulnérable", selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, explique Alexis Lécu, directeur scientifique du Parc zoologique de Paris.
Un bébé jaguar né au zoo de Vincennes. / © MNHN/F.-G. Grandin
Un bébé jaguar né au zoo de Vincennes. / © MNHN/F.-G. Grandin

Déforestation

"Le fossa est principalement menacé par la déforestation, qui compromet son environnement naturel", ajoute Alexis Lécu. Il est également victime de la chasse, pratiquée par certains éleveurs de Madagascar. 
Les trois petits fossas du zoo de Vincennes. / © MNHN/F.-G. Grandin
Les trois petits fossas du zoo de Vincennes. / © MNHN/F.-G. Grandin
Une fois présenté au public du zoo, les trois petits fossas passeront un à deux ans dans les murs de Vincennes, avant de prendre le chemin d'autres parcs zoologiques. Le temps d'apprendre la vie de fossa.
Un petit fossa, né au zoo de Vincennes. / © MNHN/F.-G. Grandin
Un petit fossa, né au zoo de Vincennes. / © MNHN/F.-G. Grandin

Sur le même sujet

Ivry-sur-Seine à la Fête de l'Humanité

Les + Lus