Un appel aux dons pour rouvrir le Grand Rocher du Parc zoologique de Paris

Près d'un million d'euros sont nécessaires pour réhabiliter l'édifice symbole du Parc zoologique de Paris situé à la limite de Vincennes. Ces travaux permettront un accueil du public au rez-de-chaussée mais pas d'utiliser l'ascenseur permettant d'atteindre son sommet.

Visible des kilomètres à la ronde, le Grand Rocher du Parc zoologique de Paris a besoin de faire peau neuve. Mais ces travaux sont très coûteux, pas moins de 900 000 euros hors taxe.

"Actuellement, l'édifice ne remplit pas les conditions de sécurité pour accueillir du public. Il faut faire des travaux de mises aux normes, notamment électriques, et faire un renforcement des dalles. Cela permettra aussi d'organiser des événements", indique Pierre-Yves Bureau, directeur du Parc zoologique de Paris.

Actuellement, l'édifice accueille une partie espace technique, c’est-à-dire un château d'eau de 800 m³ et un réservoir d'eau de 1300 m³ qui permet d'alimenter les bassins du parc. "Historiquement, jusqu'à 2007-2008, nous avions des animaux à flan de rocher, des markhors et des mouflons. Mais pour des raisons de bien-être animal, les standards ont évolué et le rocher n'en accueillera plus", poursuit-il.

Le Parc fermé pendant 6 ans

Fermé en 1982 à cause de sa vétusté, l'ascenseur qui permettait de monter en haut des 65m de l'édifice fut de nouveau accessible de 1997 à 2008, date de fermeture du zoo.

L'importante campagne de réaménagement destinée à améliorer les conditions de vie des animaux et à l'adapter aux enjeux de l'époque (d'un coût de 130 millions d'euros), ne concernait pas ce lieu symbolique présent depuis la création du parc en 1934.

Selon le directeur du Parc, cette "véritable cathédrale de béton", constituée d’une armature métallique, "n'était pas une priorité". Cependant, ces travaux ne permettraient pas de réhabiliter l'ascenseur mais de permettre un accueil du public au rez-de-chaussée.  

Pour aider au financement, un appel aux dons a été lancé en partenariat avec la Fondation du patrimoine. Objectif : récolter 100 000 euros. Si les financements sont réunis, les travaux débuteraient à l'été 2022 pour s'achever au deuxième semestre 2023.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture zoo animaux nature parc zoologique de paris