Chantier de Notre-Dame : comment va se dérouler la restauration du grand orgue ?

Recouvert de poussières de plomb lors de l'incendie, en avril 2019, le grand orgue symphonique de Notre-Dame de Paris va devoir être nettoyé pièce par pièce. Sa dépose débute ce lundi.

Le chantier de Notre-Dame, le 22 juillet.
Le chantier de Notre-Dame, le 22 juillet. © LUDOVIC MARIN / AFP
Si l’instrument n’a pas été inquiété par les flammes lors de l’incendie de Notre-Dame, recevant par ailleurs "relativement peu d’eau" au cours de l’intervention des pompiers, son nettoyage s’annonce titanesque. Le grand orgue symphonique a en effet été recouvert de poussières de plomb lors du sinistre. Certaines de ses parties ont aussi souffert des variations thermiques subies par la cathédrale depuis, entre autres avec la canicule de juillet 2019, explique l'Etablissement public en charge de la conservation et de la restauration du monument.

Un "nettoyage approfondi" s’impose donc, avec une restauration qui devrait s’étaler entre 2021 et 2024. Première étape : la dépose de la console des claviers, ce lundi 3 août. Suivra le démontage de l’ensemble des 8000 tuyaux, jusqu’à la fin 2020.
Le grand orgue, intact.
Le grand orgue, intact. © Patrick Zachmann / Magnum Photos
"L’ensemble des éléments démontés sera entreposé dans quatre conteneurs étanches, détaille l’Etablissement. Un appel d’offres sera publié pour le nettoyage, la restauration et le remontage de l’instrument."

Un "véritable chantier dans le chantier"

Cette série d’opérations représente un "véritable chantier dans le chantier" selon le général d’armée Jean-Louis Georgelin, président de l’Etablissement : "Le grand orgue est en effet l’un des joyaux de la cathédrale et sa dépose est une étape importante dans la renaissance de la cathédrale. Notre ambition est de restituer l’instrument dans l’état de fonctionnement dans lequel il était avant l’incendie." Jean-Louis Georgelin annonce ainsi que six mois seront nécessaires à l’accord et à l’harmonisation de l’instrument. "Il était donc essentiel de lancer cette opération au plus vite afin que le grand orgue puisse résonner le 16 avril 2024", maintient-il aussi comme objectif.

En place dans la cathédrale depuis 1733, le grand orgue a été transformé à plusieurs reprises, entre autres par le facteur d'orgue Aristide Cavaillé-Coll, en 1868. Avec 8000 tuyaux répartis en 115 jeux, il est le plus grand instrument de France en nombre de jeux. A noter par ailleurs que depuis fin juillet, le long des palissades, une exposition met à l'honneur les travailleurs du chantier, rendant hommage aux différents métiers représentés.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
notre-dame de paris culture patrimoine travaux publics