Chauffeurs VTC face à Uber : le conflit se poursuit au ministère des Transports

Le conflit entre les chauffeurs VTC et les plateformes de réservation, dont Uber, se poursuivait lundi, avec une réunion au secrétariat d'Etat aux Transports. Objectif : tenter de trouver une issue, après plusieurs blocages et une plainte déposée par Uber pour des faits de "menaces".

Le conflit entre les chauffeurs VTC et les plateformes, notamment Uber, se poursuivait lundi, avec une réunion au secrétariat d'Etat aux Transports pour tenter de trouver une issue, après plusieurs blocages et une plainte d'Uber pour des menaces.

Les syndicats Capa-VTC, UNSA-VTC et Actif-VTC et l'association de chauffeurs de VTC indépendants AMT (Alternative mobilité transport) étaient présents lundi matin autour de la table, pour cette rencontre organisée à partir de 10 heures 15, sous l'égide du secrétaire aux Transports Alain Vidalies.

Menace de relancer le mouvement

Vent debout contre les plateformes de réservation, notamment Uber, et leur politique tarifaire jugée défavorable et décidée sans concertation, les chauffeurs de VTC ont prévenu qu'ils pourraient relancer leur mouvement s'ils n'obtenaient pas satisfaction.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité