Johnny Hallyday en concerts à Paris

© Jacques Guez/AFP Photos
© Jacques Guez/AFP Photos

Johnny Hallyday, on l'a souvent dit, c'était d'abord la scène ! Et sa vie s'est toujours, prioritairement jouée sur scène. Il l'a souvent dit, et il l'a toujours fait. Depuis ses débuts parisiens en 1960, jusqu'à la dernière tournée des "vieilles canailles" l'été dernier.

Par Christian Meyze/AFP

C'est Raymond Devos, l'humoriste belge amoureux des mots et de la langue française qui fait monter Johnny sur scène pour la première fois et qui le soutiendra au début, quand la nouveauté de ce qu'il apporte commencera par choquer Paris et déclencher un torrent de critiques sévères.

Johnny monte sur sa première scène parisienne à l'Alhambra pendant trois semaines, en première partie du spectacle de Raymond Devos. Et très vite tout de même, beaucoup découvrent l'énergie, la fraîcheur et l'enthousiasme de cet adolescent timide, séduisant et qui a aussi une très belle voix. L'un des premiers convaincus sera Yves Montand, mais d'autres vont suivre très vite. Car avec l'irruption de Johnny Hallyday, c'est une nouvelle génération qui monte sur scène. 
Et finalement le succès va venir très vite auprès des jeunes.


#Le concert fondateur, place de la Nation


En 1963, l'évènement, c'est le concert gratuit de la Nation, dont l'affiche réunit Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Frank Alamo, Richard Anthony, les Chaussettes Noires d'Eddy Mitchell et les Chats sauvages de Dick Rivers. Le concert fera scandale car il se terminera par des échauffourées avec la police. "500 voyous terrorisent 150.000 spectateurs attirés par les idoles des jeunes", titre le lendemain le quotidien Paris-Presse. Car on est en pleine époque de ce que les plus vieux ont alors baptisé "les yéyés". C'est à la faveur de tels évènements que Johnny, Eddy Mitchell, Dick Rivers et les autres seront affublés du surnom générique de "blousons noirs" 
© AFP
© AFP
Viendront ensuite les années "Golf Drouot". Le Golf Drouot, c'est la scène symbolique de cette époque, la première scène de rock de l'époque en France. En fait, c'était un petit club créé par un ancien barman du lieu, passionné de rock, Henri Leproux. Au début des années 60, le lieu va devenir un temple de cette nouvelle musique et tous les artistes qui compteront ensuite vont venir y démarrer leur carrière : Hallyday, Mitchell ou Dutronc bien sûr, comme Gene Vincent ou Vince Taylor. Les Rolling Stones, les Who ou David Bowie s'y sont également produits à l'époque.
Johnny en 1962 à l'Olympia


#L'Olympia


Dans ces années là, 1960 - 1970, la grande histoire de scène de Johnny se situera à l'Olympia où il se lie d'amitié avec Bruno Coquatrix et se produira souvent

Puis vient, en 1987, le premier passage à Bercy, Pour cettte occasion, Michel Berger, chargé de la mise en scène, construit un spectacle tout en sobriété. Johnny réunit 210.000 spectateurs. Le chanteur reviendra à plusieurs reprises à Bercy, notamment en 1990 pour ses 30 ans de carrière.
Johnny en 1976 au Palais des Sports


#Juin 1993 : Johnny fête ses 50 ans au Parc des Princes.


Du grand spectacle qui va ouvrir ensuite, en matière de scène pour Johnny Hallyday, une longue période de surenchère  Défilé de Harley Davidson, Cadillac, bagarres chorégraphiées et un Johnny qui fend la foule pour son entrée à même la pelouse du stade... 180.000 spectateurs au total soufflent les bougies du chanteur.


#25 novembre 1996 - La déroute de Las Vegas



Johnny Hallyday donne un concert à l'Aladdin-Hotel-Casino, devant 6 à 7.000 fans venus de France et ayant acquitté un forfait de 7.300 francs pour deux jours à Las Vegas et l'entrée au concert. Mais le rockeur, victime d'une trachéite, n'apparaît pas en grande forme pour ses premiers pas américains, qui laisseront fans et critiques sur leur faim.


#Septembre 1998 - La démesure au Stade de France 


Moins de deux mois après la victoire des Bleus au Mondial de foot, Johnny s'offre le tout nouveau Stade de France. Le premier soir est un naufrage: le concert doit être annulé pour cause de pluies diluviennes. Mais lors des trois représentations suivantes il réunit 240.000 spectateurs. Dans ces concerts pharaoniques, le rockeur arrive sur scène en hélicoptère, suspendu au bout d'un filin. Sur scène, il est accompagné par un orchestre classique de 85 musiciens et 400 chanteurs.


#10 juin 2000 - Johnny s'offre la Tour Eiffel


500.000 spectateurs font le déplacement au pied de la Tour Eiffel pour un concert gratuit afin de célébrer ses 40 ans de carrière. Jean-Louis Aubert, les Rita Mitsouko, les danseuses du Crazy Horse et une chorale de 80 chanteurs l'accompagnent sur scène. Le concert se termine, comme il se doit, par un feu d'artifice géant tiré des premiers étages de la dame de fer.


#Juin-juillet 2017 - Dernier rappel: les "Vieilles canailles"avec Dutronc et Mitchell


Après six concerts à Bercy trois ans plus tôt, Johnny Hallyday, qui lutte contre un cancer des poumons, reforme "Les Vieilles canailles" avec ses copains Eddy Mitchell et Jacques Dutronc. Le trio, inspiré du "Rat Pack" formé dans les années 50 par Frank Sinatra, Dean Martin et Sammy Davis Jr, revisite les tubes des uns et des autres. Lors de la première à Lille, Johnny chante sur un tabouret, épuisé, à bout de souffle parfois. Mais le public le porte et, de date en date, il finit mieux la tournée qu'il ne l'avait commencée.
Preuve que la scène était ce qui le maintenait debout.

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Incinérateur de Vaux-le-Penil Procès

Près de chez vous

Les + Lus