Confinement : la chorale Rosa Bonheur nous offre un vrai moment de ... bonheur !

Drôle, déjantée et un peu provoc, la chorale du Rosa Bonheur s'est dispersée et confinée. Elle porte toujours aussi bien son nom. Son clip "Confine toi" nous offre un vrai moment de plaisir partagé. A écouter pour bien commencer son dimanche !
"Confine toi" par la chorale du Rosa Bonheur
"Confine toi" par la chorale du Rosa Bonheur © Rosa Bonheur
Comme le dit, Damien Bousquet, le chef de chœur, ils ont tous été fauchés par le confinement. Fini la répétition du dimanche après-midi entre "l’heure du goûter et de l’apéro" au café Rosa Bonheur des Buttes-Chaumont dans le XIXe arrondissement à Paris. Chacun s’est dispersé, seul ou à deux. Isolé, à Paris ou ailleurs.

Une chorale solidaire et déjantée

La chorale du Rosa Bonheur, « chorale solidaire et déjantée de la Camargue à Paris » existe depuis 10 ans. Ils sont 50 60, 70 ou 80 personnes à se retrouver chaque dimanche pour, rire, s’amuser, partager et surtout chanter. Michelle Cassaro dite Mimi est à l’origine de ce rassemblement hétéroclite. « Au café Rosa Bonheur, on a toujours bien aimé la chanson française et souvent les gens chantent spontanément. D’un apéro est né l’envie de créer une chorale. J’ai toujours eu la culture du chant et du collectif » confie t-elle. «Depuis le confinement , on se retrouve les dimanches sur Zoom. Mais on ne peut pas chanter ensemble. Chacun s'époumone à tue-tête, de son coté, une sacrée cacophonie ! Alors on s’est dit qu’il fallait faire autrement. » poursuit-elle.  « On était en manque ! » ajoute Damien, leur chef de choeur depuis 6 ans.

Spontanément deux choristes, Sébastien et Emilio, se sont amusés à ré-écrire une chanson de leur répertoire, La Grenade de Clara Luciani. Puis ils ont proposé leur texte. "La Grenade est une chanson très forte que nous chantons depuis 6 mois, que l’on adore et qui colle très bien à l’identité de notre chorale » explique Damien.
 

"Confine toi" nous a fait un bien fou

Au total, il aura fallu deux semaines de travail pour que chaque choriste enregistre la chanson, seul, chez lui,  pour que Damien, récupère et travaille les sons et qu’un des membres de la chorale, Laurent, monte les videos « Le travail sur les voix n’a pas été simple. Nous ne sommes pas des chanteurs professionnels. Il y avait des décalages entre les voix. Il a fallu trouver des astuces, on a joué avec les décalages. On a fait avec les moyens du bord. » résume t-il.

Et le résultat est là. Un clip diffusé sur Youtube qui ne se prend pas au sérieux et qui fait du bien. Aux choristes et à ceux qui l'écoutent. « Parmi nous, il y a pas mal de gens confinés dans des petits appartements parisiens qui sont isolés, pas forcement en télétravail et qui tournent en rond. Répéter a fait du bien à tout le monde. C’était un moyen de rompre l’isolement. Quand on a vu le résultat, on a trouvé cela super. Ca nous a fait du bien à tous ! On avait envie que cela soit vu. C’est fun et le message est là, Confine toi !" explique Mimi. Une fierté pour leur chef de choeur : "malgré le manque de lien, on est arrivé à faire cela, on a réussi à se réinventer !"

Le clip n’était pas destiné à être diffusé nous explique Damien. « On ne pensait pas le diffuser mais quand on a vu le résultat, on s’est dit qu’il valait la peine d’être partagé ». Et de conclure « On est une chorale amateur, festive. On a pas la prétention de dire que l’on chante juste ou bien. On veut juste communiquer notre énergie, notre joie et les partager".

Un deuxième enregistrement est prévu pour fêter le déconfinement," la libération" comme dit Mimi. Le prochain clip pourrait être enregistré au profit d’une association charitative. Mais c'est un secret. On en saura pas plus…
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : envie d'évasion santé société musique culture