Coronavirus : le Louvre et le musée Delacroix ferment leurs portes “jusqu’à nouvel ordre”

La pyramide du Louvre, le 4 mars dernier. / © PHILIPPE LOPEZ / AFP
La pyramide du Louvre, le 4 mars dernier. / © PHILIPPE LOPEZ / AFP

Le Louvre et le musée Eugène-Delacroix annoncent fermer leurs portes au public ce vendredi dès 18h, et ce "jusqu’à nouvel ordre". Le château de Versailles a également annoncé sa fermeture, à l'exception du parc.

Par France 3 PIDF / AFP

Contre la propagation du Covid-19, les fermetures d’établissements s’enchaînent en région parisienne. "Conformément aux directives gouvernementales, le Louvre et le Musée Delacroix ferment vendredi 13 mars 2020 à 18h et ce jusqu’à nouvel ordre", a annoncé ce vendredi après-midi le musée du Louvre sur Twitter.
"L’ensemble des visiteurs ayant acheté un billet en ligne seront remboursés sur demande en écrivant à assistance-billetterie@louvre.fr", précise le Louvre. Le musée avait déjà décidé lundi de restreindre sa fréquentation en limitant l’entrée aux "visiteurs munis d’un e-billet et ceux bénéficiant de la gratuité". Face à l’épidémie de coronavirus, le Louvre avait déjà fermé ses portes dimanche 1er mars, en raison du droit de retrait invoqué par son personnel, avant de rouvrir trois jours plus tard.

Le château de Versailles fermé au public, à l'exception du parc

Le château de Versailles a également annoncé sa fermeture au public, sur Twitter : "Conformément aux consignes gouvernementales, le château de Versailles, les Châteaux de Trianon ainsi la galerie des Carrosses sont fermés. Les Jardins et le Parc demeurent ouverts."
Plus tôt dans la journée, ce vendredi, le ministère de la Culture a appelé toutes les structures qui sont sous sa tutelle, dont les musées et les bibliothèques, à limiter leurs activités ou à fermer au public. 

"Les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits sur l'ensemble du territoire national dès ce vendredi 13 mars, et toutes les structures du ministère sont invitées à recentrer leur activité autour de leurs fonctions essentielles, pouvant aller jusqu'à une fermeture de la structure au public", selon le message adressé par le ministère aux établissements publics.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus