• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Coups de feu à Libération : «Le journal est traumatisé»

© AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
© AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Le patron de Libération Nicolas Demorand a déclaré que "Le journal [était] est traumatisé", après les coups de feu de lundi matin. "Nous sommes en France, nous sommes en 2013, il y a un niveau de violence élevé qui compromet le libre travail dans un certain nombre de rédactions" a-t-il ajouté.

Par Olivier Couvreur

Sur le même sujet

Une nouvelle oeuvre de Jeff Koons à Paris

Les + Lus