Crue de la Seine : un pic attendu cet après-midi et des répercussions sur la circulation

durée de la vidéo : 00h02mn00s
F.Hovasse / M.Laban / I.Palmer / Récit : M.Mendy ©France 3 PIDF

Il fait beau et pourtant, le pic de crue de la Seine est attendu cet après-midi. Le niveau pourrait atteindre les 4m25 au pont d'Austerlitz. Une partie des voies sur berges est fermée et la circulation des bateaux est aussi perturbée avec des conséquences économiques importantes pour les professionnels de ce secteur.

Avec presque 4 mètres d'eau en plus, difficile d'accéder au Marcounet par la passerelle. Depuis dimanche, cette péniche a cessé toute activité, une période toujours délicate pour la direction.

"Il faut faire très attention à ce que le bateau reste bien dans le lit du fleuve et ne passe pas au-dessus du quai parce qu'au moment de la décrue, s'il s'est posé, on arrache le fond et là, le bateau coule en très peu de temps", explique Arnaud Sèité, directeur général des péniches "le Marcounet" et "le son de la terre". 

Une fermeture qui entraîne également une perte financière : "Il y a des assurances de pertes d'exploitation qui existent mais elles coûtent très chères et, pour le moment, ça reste suffisamment rare", affirme Arnaud Sèitè.

Un peu plus loin sur le fleuve, avec ses 4m80 de hauteur, un bateau qui livre des colis au plus près de ses clients est bloqué à quai : "Malheureusement il n'y a pas de navigation, donc les livreurs doivent tout faire à vélo", regrette le capitaine Paul Franchet.

Une circulation en sursis

La crue de 1910 atteignait plus de 8 mètres de haut, cet après-midi, la prévision haute est annoncée à 4m20. Avec une dizaine de centimètres de plus, toute la circulation sur Paris est interdite : "Le premier point délicat, il est dans Paris, c'est le pont des Invalides, c'est celui qui est le plus bas et qui empêche les bateaux de passer. Il y a aussi une cote de la navigation à partir de laquelle on arrête quoi qu’il en soit la navigation. On ne l'a pas encore atteinte, on est 20 centimètres en dessous", souligne Cécile Raoul, responsable du service voie d'eau des Voies Navigables de France. 

Ce qui pénalise également la circulation sur la Seine, c'est l'accident survenu fin janvier au pont de Sully avec un passage désormais réduit.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité