Dans son atelier, Elsa Kuhn reproduit vos pochettes d'album préférées en feutrine

durée de la vidéo : 00h03mn28s
Reportage de D. Morel / N. Métauer / M. Martin / A. Cohen ©France 3 PIDF

Elle est animée par deux passions : la couture et la musique. Elsa Kuhn reproduit les pochettes de ses disques préférés avec un fil, une auiguille, de la feutrine et surtout une bonne dose de patience. Son travail fait l'objet d'une expo et d'un livre. Nous sommes partis à sa rencontre.

Dans son atelier, Elsa travaille sur une nouvelle pochette d'album : "C'est une pochette de -Bob- Dylan qui fait partie de ma collection, qui est sortie en 1963. Cette scène de ce couple blotti qui marche dans le froid de New-York, c'est une pochette qui me parle". 

Après avoir sélectionné son modèle, la couturière dessine son patron sur la feutrine avant de commencer à coudre. "Une matière facile à travailler" qu'elle utilisait une vingtaine d'années auparavant pour customiser des pièces vintage. Un jour, elle décide de reproduire l'une de ses pochettes d'album puis, "de façon un peu compulsive", elle en fait une autre puis une autre pour constituer une discothèque en tissu. 

Ses inspirations, Elsa Kuhn va bien évidemment les chercher chez son disquaire. Dans son radar, l'album "Varech" d'Henri Texier, une réalisation qui rejoindra sa collection personnelle même si la couturière travaille également sur commande. 

À son actif, Elsa compte "au moins deux cents" pochettes en feutrine. Une liste sans fin d'albums qu'elle espère bien pouvoir compléter tout au long de sa vie d'artiste.