Du muguet, des défilés et un hommage à la Commune de Paris en ce 1er mai

Malgré la Covid, ce 1er mai retrouve son visage "d’avant". Au coin de rue, les vendeurs de muguet et sur le pavé, des manifestants. Ils défileront cet après-midi à Paris et rendront hommage à la Commune de Paris.

La vente de Muguet à nouveau autorisée cette année
La vente de Muguet à nouveau autorisée cette année © IP3 PRESS/MAXPPP/Alexis Sciard

Certains se sont levés tôt ce matin pour installer leur table et leurs bouquets de muguet aux endroits stratégiques. Interdits de vente l’an dernier en raison de l’épidémie, fleuristes, particuliers ou associations comme le Secours Populaire Français ou La Croix-Rouge Française espèrent bien écouler leurs marchandises.

Ce fleuriste de l’est parisien n’a pas pu installer ses 30 tables comme il en avait l’habitude. Cette année, il se contentera de 5 points de vente. Il regrette que les informations soient arrivées trop tard concernant le droit de vendre du muguet. En général pour lui, le 1er mai est une journée faste.

Vente du Muguet
Vente du Muguet © F3PIDF

Odette, elle, préfère acheter son brin de muguet à une association. Hors de question de rater ce traditionnel rendez-vous. D’autant plus que selon les professionnels, qui sont allés se fournir au marché de Rungis, la fleur est cette année de très belle qualité.

Mobilisation syndicale pour l'emploi, les salaires, les services publics, la protection sociale, les libertés et la paix dans le monde

Les syndicats eux défileront dans les rues de la capitale à l’occasion de la journée internationale des travailleurs. A Paris, le cortège partira à 14 heures de la place de la République pour rejoindre la Nation, à l'appel des quatre organisations syndicales et des mouvements de jeunesse Unef et UNL. Les numéros un de la CGT et de FO défileront côte à côte.

"L'an dernier, il y a eu de la frustration de ne pas pouvoir défiler. Nous reprenons nos bonnes habitudes", se réjouit le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, après un 1er mai 2020 confiné. Alors que la situation sanitaire reste délicate, "on est pas inconscients (..) on fait attention, on est masqués", a-t-il assuré samedi sur Europe 1.

"On ne s'attend pas à des mobilisation massives aujourd'hui. Ce qu'on voulait c'était marquer le fait qu'on est là et qu'on sera là demain. C'est une mise en garde", a affirmé le numéro un de FO Yves Veyrier samedi sur France inter.

La CFDT a préféré un rendez-vous virtuel sur Facebook. "Vu les conditions sanitaires, on a fait le choix de faire de façon virtuelle encore cette année" , a expliqué Laurent Berger samedi sur France info.

Les 150 ans de la Commune de Paris

A l'occasion des 150 ans de la Commune de Paris, la gauche radicale sera notamment de la partie en tête de cortège. Un hommage aux combattants de la Commune est prévu devant le mur des Fédérés du Père-Lachaise dans le XXe arr. La Commune de Paris a duré 72 jours, du 18 mars 1871 à la « Semaine sanglante » du 21 au 28 mai 1871. Des communards furent fusillés par les Versaillais au pied du cimetière du Père Lachaise.

Aujourd'hui les autorités s'attendent à environ 100.000 manifestants sur l'ensemble du territoire. En 2019, le ministère de l'Intérieur avait comptabilisé 164.000 manifestants et la CGT 310.000. Des "gilets jaunes" ont aussi prévu de rejoindre la place de la République.

De nombreuses forces de police déployées dans l'est parisien
De nombreuses forces de police déployées dans l'est parisien © TM

La préfecture de police de Paris a indiqué qu'elle prévoyait un "dispositif adapté" pour parer l'éventuelle "présence d'éléments radicaux", sans préciser le nombre d'agents déployés. "Ce sera un dispositif conséquent", selon une source policière. Des Gilets Jaunes devraient également se joindre au défilé. En 2019, Philippe Martinez avait dû quitter le carré de tête, pris dans des affrontements entre la police et des "black blocs".

Quelques heurts ont émaillé le cortège parisien. Les manifestants ont été bloqué pendant plus d'une heure à cause de quelques incidents en début de parcours. La préfecture de police de Paris a annoncé 34 interpellations et 14 personnes ont été placées en garde à vue.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social