• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Eglise, Révolution et Résistance : le Panthéon, une question d’époques

La coupole du Panthéon, dans le 5ème arrondissement de Paris. / © IP3 PRESS/MAXPPP
La coupole du Panthéon, dans le 5ème arrondissement de Paris. / © IP3 PRESS/MAXPPP

Victor Hugo, Jean Moulin, André Malraux… Le Panthéon rend hommage aux plus grandes personnalités de l’histoire de France. Mais derrière le monument et sa célèbre coupole, se cache une histoire riche en rebondissements, d'époque en époque.

Par PDB

« Aux grands hommes la patrie reconnaissante. » Depuis plus de deux siècles, le Panthéon honore les grands personnages de l’histoire de France. Dans le mausolée, on trouve Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Émile Zola, Jean Jaurès, ou encore Jean Moulin. Mais derrière le monument, sa cachent de nombreux rebondissements et une histoire fortement politisée.

1758. Au commencement, l’église Sainte-Geneviève

La construction de l'église Sainte-Geneviève, lancée sous Louis XV et achevée sous Louis XVI, est menée par le grand architecte français Jacques-Germain Soufflot. Le célèbre dôme du monument est construit en 1778.

1791. La naissance du Panthéon, en pleine Révolution

L’Assemblée nationale rebaptise par décret l’église, à peine construite. Le « Panthéon français » servira désormais de nécropole aux personnalités censées avoir contribué à la grandeur de la nation, comme l’indique l’inscription apposée sur le fronton : « Aux grands hommes la patrie reconnaissante ».
Ce contenu n'est plus disponible

1791. L’accueil (et l’expulsion) de Mirabeau

L’ex-église accueille la dépouille de Mirabeau, l’un des grands orateurs de la Révolution tout juste décédé. Mais il est expulsé l’année qui suit, après la découverte de ses relations secrètes avec la royauté. Premier occupant du mausolée, Mirabeau est aussi le premier « dé-panthéonisé ».

1791. L'arrivée des Lumières, avec Voltaire

Treize ans après la mort du philosophe, le corps de Voltaire est transféré au Panthéon. Une foule immense accompagne son cercueil jusqu’au monument, après avoir été exposé à la Bastille. Son épitaphe : « Il combattit les athées et les fanatiques. Il inspira la tolérance, il réclama les droits de l'homme contre la servitude de la féodalité. Poète, historien, philosophe, il agrandit l'esprit humain, et lui apprit à être libre. »
voltaire

1794. La Révolution et ses inspirateurs comme Jean-Jacques Rousseau

Rousseau fait son entrée au Panthéon, trois ans après Voltaire.

1885. Victor Hugo : le Panthéon sans passer par la case cimetière

Le cortège funèbre qui mène la dépouille de l’auteur au Panthéon est spectaculaire. D’abord exposé sous l’Arc de triomphe, une foule immense accompagne Victor Hugo jusqu’au mausolée. C’est le retour de la République dans le monument, qui redevient laïc après avoir été utilisé un temps par l’Eglise.

1964. L'hommage à la Résistance, avec Jean Moulin 

Un « pur et bon compagnon de ceux qui n’avaient la foi qu’en la France ». 20 ans après lui avoir rendu hommage à la Libération, le Général de Gaulle autorise par décret le transfert des cendres de Jean Moulin au Panthéon. Lors de la cérémonie, c’est le ministre des Affaires culturelles André Malraux qui prononce l'éloge funèbre, restée célèbre.

1981. L'investiture de François Mitterrand au Panthéon, un monument toujours très politique

Le jour de sa prise de fonction, François Mitterrand débute son premier septennat par une cérémonie au Panthéon. Seul (et filmé par la caméra du réalisateur Serge Moati), le président dépose une rose rouge aux emplacements de Jean Jaurès, Jean Moulin et Victor Schœlcher.

1988. Jean Monnet : la République, et maintenant l'Europe

François Mitterrand rend hommage à Jean Monnet, l’un des « Pères de l’Europe », à l’occasion du centenaire de sa naissance.

1995. Marie et Pierre Curie, pour "l'égalité des femmes et des hommes"

Co-récompensés par le prix Nobel de physique en 1903, les époux Curie rentrent – toujours ensemble – au Panthéon, sur décision du président François Mitterrand.
Ce contenu n'est plus disponible

1996. Après le discours d'André Malraux, la panthéonisation

Plus de 30 ans après son célèbre discours lors de la panthéonisation de Jean Moulin, André Malraux est lui aussi transféré dans le monument, sous Jacques Chirac.

2015. La dernière (quadruple) panthéonisation, sous François Hollande

Dernière cérémonie en date, sous François Hollande : l’entrée au Panthéon de Geneviève de Gaulle Anthonioz, Germaine Tillion, Pierre Brossolette et Jean Zay. Seules les cendres des deux derniers seront physiquement transférées, en accord avec les familles.

A lire aussi

Sur le même sujet

Un agriculteur propose des tours... de moissonneuse-batteuse

Les + Lus