Elections européennes 2024. "C'est le lycée de Macron" : des jeunes rassemblés contre l'extrême droite devant Henri IV

Une centaine de jeunes s'est rassemblée devant le prestigieux lycée Henri IV à Paris ce lundi matin. Issus majoritairement de l'établissement, ils ne l'ont pas bloqué.

"Pas de quartier pour les fachos" ou "La jeunesse emmerde toujours le FN", pouvait-on lire sur des pancartes devant ce lycée du 5e arrondissement de la capitale.

"On est là, même si Macron ne veut pas, nous, on est là", "So, so, solidarité avec les immigrés et les sans-papiers" ou "Macron t'es foutu, ton lycée est dans la rue", chantaient-ils notamment devant cet établissement où a étudié Emmanuel Macron.

"On est ici pour dire qu'on est contre la réussite du RN, contre cette décision de dissolution prise par Macron qui est dangereuse", a indiqué à l'AFP Yassine, 17 ans, élève en première. "On a le bac de français vendredi. On a notre dernier cours de français cet après-midi, mais s'il faut ne pas y aller pour se battre contre le RN, c'est bien plus important".

"C'est le lycée de Macron"

Pour Aya, 17 ans, en première aussi dans cet établissement, "c'est important de montrer qu'Henri IV se bat aussi contre le Rassemblement national", dont la liste, emmenée par Jordan Bardella, est arrivée en tête dimanche avec quelque 31,36% des voix. "C'est le lycée de Macron, on veut lui dire qu'on n'est quand même pas d'accord avec lui", a-t-elle ajouté.

"La décision de Macron de dissoudre l'Assemblée nationale est un risque énorme", renchérit Tim, 18 ans, en classe préparatoire littéraire, pour qui il s'agit d'un "pari politique".

Le rectorat de Paris a indiqué qu'il assurait "un suivi très attentif" de la situation, "en lien avec la préfecture de police".

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité