Elections municipales : Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris présente son programme

Rachida Dati, la candidate Les Républicains à la mairie de Paris dévoile ce matin son programme pour les élections municipales. L'accent est mis sur la sécurité, le logement, la proprété et la famille. Voici ses mesures phares.
Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris présente son programme
Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris présente son programme © F3IDF
A 3 semaines du premier tour des élections municipales, l'actuelle maire du 7e arrondissment a dévoilé ce matin à son QG de campagne son programme pour la capitale .

Rendre Paris aux Parisiens

La candidate de la droite républicaine met l'accent sur la sécurité et la proprété.
 

 

Sécurité

Rachida Dati propose une police municipale armée. 3400 agents contre 2900 aujourd'hui équipé d' "armes létales, gilets pare-balles et flotte de véhicules sérigraphiés, équipés de sirène et de gyrophare". 
Elle souhaite également tripler les caméras de surveillance, de 1300 à 4000 caméras pendant sa mandature, soit une pour 500 habitants.

►Propreté

La candidate souhaite : "développer la mécanisation des tâches, généraliser des outils modernes, comme des poubelles compactantes qui ne débordent pas quand elles sont pleines" et "utiliser l'intelligence artificielle".  Les maires d'arrondissements doivent prendre en charge la propreté de la voirie.

►Transports

Rachida Dati annonce qu'elle travaillera à "fluidifier la circulation grâce à un shéma de mobilité". 
Quant à la réouverture des voies sur berges aux voitures, ce sont les Parisienes qui décideront à l'issue de la concertation sur le schéma de mobilité.

►Logement

"Je souhaite changer les critères d'attribution afin de favoriser les personnes habitants déjà Paris. Je réserverai des logements pour le personnel soignant, les forces de sécurité, les militaires, les gardiens et gardiennes partant à la retraite, tous ceux qui prennent soin des Parisiennes et des Parisiens" a t'elle affirmé au journal Le Parisien ce week-end.
 

Fiscalité

La candidate annonce qu'elle n'augmentera pas les impôts directs et indirects pendant la mandature.

Elle diminuera également les tarifs municipaux liés aux familles et aux personnes âgées. "La classe moyenne et intermédiaire paye tout plein pot. Par exemple, le tarif maximal pour la cantine qui est actuellement de 7 euros, je le baisse à 3,50 euros".

Elle souhaite également un audit via un organisme indépendant sur la totalité des finances de la Ville. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections