Face à la grève massive du 5 décembre, la RATP et la SNCF vont utiliser leurs cadres de réserve pour le métro et le RER

Un appel à la grève illimitée a été lancé à la RATP et la SNCF en vue du 5 décembre, contre la réforme des retraites, très contestée (illustration : grève du 13 octobre 2010). / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Un appel à la grève illimitée a été lancé à la RATP et la SNCF en vue du 5 décembre, contre la réforme des retraites, très contestée (illustration : grève du 13 octobre 2010). / © JACQUES DEMARTHON / AFP

Alors que le mouvement de grève s’annonce écrasant et durable dans les transports en Île-de-France jeudi 5 décembre, la RATP et la SNCF vont tenter de maintenir un minimum de trafic en utilisant leurs cadres de réserve habilités pour conduire les trains, les métros et les RER.

Par France 3 PIDF / AFP

SNCF, RATP, Air France, contrôleurs aériens, EDF, poids lourds, raffineries, enseignants, étudiants, policiers, avocats, magistrats, éboueurs... La mobilisation des travailleurs s’annonce massive contre la future réforme des retraites du gouvernement. Alors que plus de 150 manifestations sont prévues jeudi 5 décembre prochain, dont une à Paris dans l'après-midi entre la gare de l'Est et la place de la Nation si la préfecture de police valide ce parcours, la CGT a même recensé « plus de 1 000 » appels dans le secteur privé, où les préavis ne sont pourtant pas obligatoires.
Le mouvement devrait être particulièrement suivi dans les transports parisiens, où la grève pourrait durer plusieurs jours. Alors qu’un appel à un mouvement illimité a été lancé par les syndicats à la RATP et la SNCF, même la fédération de cheminots de la CFDT – dont le soutien à la réforme ne tient désormais qu'à un fil au niveau national – a déposé un préavis.

97 % de mobilisation sur les lignes D et R

Du côté de la SNCF en région parisienne, les premières estimations du nombre de grévistes laissent augurer une mobilisation écrasante. Sur les lignes D et R, « on pense atteindre les 97 % », explique par exemple Fabien Villedieu de SUD-Rail.
Alors pour limiter l’impact de la grève, la RATP et la SNCF vont mobiliser leurs cadres de réserve, comme l'explique Franceinfo. Les deux groupes ont en effet mis en préalerte leurs anciens conducteurs habilités à conduire des trains, afin de pouvoir maintenir un trafic minimum aux heures de pointe le jeudi 5 et le vendredi 6 décembre, et surtout dès lundi 9 la semaine qui suit. Un dispositif déjà utilisé lors de précédents mouvements : lors de la grève du 13 septembre dernier, les cadres de réserve avaient permis d’assurer un trafic d'environ 40 % aux heures de pointe sur les RER A et B, alors même que 95 % des conducteurs avaient cessé le travail.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus