RATP : cinq syndicats annoncent une grève illimitée dès le 5 décembre

Publié le Mis à jour le
Écrit par Pierre De Baudouin
La grève à la RATP avait paralysé le métro parisien le 13 septembre dernier.
La grève à la RATP avait paralysé le métro parisien le 13 septembre dernier. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

L'UNSA RATP, la CFE-CGC RATP, Solidaires RATP, FO RATP et Sud RATP appellent les salariés à se mettre en grève à partir du 5 décembre prochain. Les syndicats s’opposent à la future réforme des retraites.

Les Parisiens vont-ils vivre une grève illimitée de la RATP à l’approche des fêtes de fin d’année ? Cinq syndicats appellent à cesser le travail dès le 5 décembre prochain, contre la future réforme des retraites : l'UNSA RATP, la CFE-CGC RATP, Solidaires RATP, FO RATP et Sud RATP. Vendredi 13 septembre dernier, une grève massive avait bloqué le métro parisien et fortement perturbé le RER et le réseau de bus. « La très forte mobilisation du 13 septembre confirme l’attachement de tous les salariés de l’exploitation, de la maintenance, du tertiaire à leur régime de retraite et au contrat social passé avec l’Etat lors de leur embauche », expliquent les syndicats dans un communiqué, qui évoque un « mouvement illimité ».

Un « mouvement illimité »

« Devant la gravité de la situation, le gouvernement doit utiliser ce temps pour prendre les dispositions nécessaires afin de respecter le contrat social, avec le maintien de nos garanties statuaires, qui lie les salariés à l’entreprise et l’Etat, poursuit le texte. Nos ne braderons ni n’abandonnerons ces exigences. » En parallèle de la grève du vendredi 13, de nombreux Parisiens avaient dû trouver des alternatives pour se déplacer dans la capitale. Vélib’ avait notamment battu son record de fréquentation, avec 170 000 courses en une journée.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.