Fary et les Trophées de la Comédie Musicale dans Un Soir à Paris

Du rire avec Fary, la nouvelle étoile de l’humour, très discret dans les médias mais triomphal sur scène, des spectacles gratuits pour tous au festival Onze Bouge et les premiers trophées de la Comédie Musicale qui transforment Paris en petit Broadway, Jean-Laurent Serra vous emmène Un soir à Paris.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Il joue à guichet fermé depuis deux ans et demi : Fary clôture sa tournée à Bobino


Avec son look décontracté mais très étudié, petit pantalon façon sarouel et teeshirt imprimé discret, Fary cultive autant la plume que son aspect. Le jeune homme de 25 ans incarne la nouvelle génération d’humoristes qui puise dans la finesse des écrits du seul en scène à la française et la spontanéité du stand up à l’américaine. Du smartphone au legging en passant par les réseaux sociaux, ses thèmes de prédilection correspondent aux attentes de la jeunesse d’aujourd’hui.

Fary a grandi à Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne. C’est sa professeur d’histoire qui, en seconde, lui donne l’idée et l’envie d’écrire son premier spectacle. Ensuite, c’est grâce à Kader Aoun, l’homme de l’ombre qui a construit Djamel Debbouze que le jeune homme prend son envol dans le stand up.
Timide, peu à l’aise avec les médias, Fary se fait rare sur les plateaux de télévision. C’est en revanche sur la scène qu’il prend sa réelle dimension. Fort, à l’aise et sûr de lui, le jeune homme se transforme en super héros de l’humour. Super Fary croise la plume et l’élégance. Difficile de résister à ses uppercuts verbaux.
« The New Black » Fary, jusqu’au 1er juillet à Bobino. Paris 14ème
En savoir plus : http://fary.fr/


Paris accueille les premiers Trophées de la Comédie Musicale


La cérémonie vient récompenser une année florissante. Près de 400 spectacles musicaux ont rythmé la vie des théâtres français cette année. Une floraison qui met en lumière un genre à part entière inspiré par Broadway. Depuis environ quatre ans, les observateurs et le public voyaient poindre cet engouement pour la comédie musicale. Notamment avec des grosses productions qui faisaient les titres dans la presse, le buzz sur internet et tenaient le haut de l’affiche.
Pour la seule rentrée du mois de septembre, une vingtaine de "block buster" étaient en concurrence. Les 3 Mousquetaires, Timéo, Le Rouge et le Noir ou encore Oliver Twist bataillaient sur les planches. Sans oublier de plus petites productions, des spectacles d’auteurs pour certains, de véritables pépites d’imagination et de savoir. Quand on n’a pas de moyens, on a des idées ! La Poupée Sanglante, les Divalala, les Coquettes ou encore 31 ont surpris le public et la critique pour leur qualité.
©France 3 Paris


Paris est devenu en quelques années, une annexe, certes modeste, mais en marche, d’un genre qui oblige les artistes à développer plusieurs cordes à leur arc. Pas facile, de chanter, danser et jouer la comédie avec justesse. Si à Broadway c’est une évidence, la formation et les écoles françaises commencent tout juste à produire de bons artistes pour la comédie musicale. Avec ces premiers trophées qui récompensent une trentaine de spectacles dans 13 catégories, la comédie musicale française affiche son ambition pour l’avenir.
Première Cérémonie des Trophées de la Comédie Musicale, le 18 juin, exclusivement sur internet.
En savoir plus : http://www.tropheesdelacomediemusicale.fr/fr/

Le mois Molière transforme la ville royale de Versailles en scène ouverte.


Depuis 21 ans, la ville de Versailles célèbre le Mois Molière avec des spectacles de théâtre, de danse, de musique et même de cirque.
Le potager du Roi, la grande écurie ou encore le théâtre Montansier, au total, 60 lieux de patrimoine accueillent des spectacles présentés par des compagnies professionnelles et amateures. L’équivalent du festival off d’Avignon, dans notre région.


La ville de Versailles est pionnière en la matière. En soutenant la création, les petites compagnies professionnelles  mais aussi la passion de troupes d'amateurs, elle a permis à de nombreux spectacles d’exister et pour certains de partir en tournée à Paris et dans toute la France. Cette année par exemple « Les Femmes Savantes » et « Réparer les Vivants », deux spectacles coproduits par le théâtre Montansier ont été récompensés à la cérémonie des Molières. Pendant un mois, le festival révèle une pépinière de talents à découvrir en famille. L’année dernière 100 000 personnes ont fréquenté le mois Molière et découvert ses lieux magnifiques inscrits au patrimoine.
« Le Mois Molière » jusqu’au 30 juin à Versailles (78)
En savoir plus : https://www.versailles.fr/outils/galerie-videos/detail/fiche/le-mois-moliere-2017/


Le onzième arrondissement est en fête avec le festival Onze bouge.

Cela fait déjà 20 ans que le festival Onze Bouge illumine son arrondissement avec des spectacles de musique, de danse, d’humour et de théâtre.  Entièrement gratuit, il s’adresse aussi bien aux familles qu’aux experts, avec une programmation accessible à tous, mais également des gros plans notamment sur la danse contemporaine plutôt réservés aux amateurs du genre.
Cette année, une performance participative de tricot qui a associé de nombreux bénévoles a permis de recouvrir de tissus les arbres situés face à la mairie. Très attendu également, le bal swing de samedi soir qui devrait réveiller la fièvre qui sommeille en vous. Onze Bouge, c’est une vingtaine de spectacles à découvrir jusqu’au 5 juin

« Festival Onze Bouge » jusqu’au 5 juin. Paris 11ème
En savoir plus : https://www.festivalonze.org/programmation/