• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Filmé en pleine escroquerie, un taxi clandestin demande 247 euros à des touristes pour un Roissy-Paris

Capture d'écran de la vidéo publiée par le couple de touristes thaïlandais, auquel un taxi clandestin réclame 247 euros pour une course Roissy-Paris. / © YouTube / Charkrid Th.
Capture d'écran de la vidéo publiée par le couple de touristes thaïlandais, auquel un taxi clandestin réclame 247 euros pour une course Roissy-Paris. / © YouTube / Charkrid Th.

Le conducteur, visé par une enquête pour "exercice illégal de la profession de taxi", a été filmé en pleine escroquerie par des touristes thaïlandais, qui ont décidé de publier la vidéo.

Par Pierre De Baudouin

Le taxi clandestin a été filmé en pleine escroquerie. La vidéo, postée par l’une des deux victimes, montre un chauffeur clandestin en train de réclamer auprès d’un couple de touristes thaïlandais 247 euros, après un trajet Roissy-Paris.
On y voit le soi-disant chauffeur crier sur les touristes, réclamant d’être payé, et justifier les 247 euros en expliquant que "Paris est cher" (en anglais dans la vidéo, « Paris is expensive »). Alors qu'en temps normal, une course Roissy-Paris coûte entre 50 et 70 euros.
 

« Les portes étaient verrouillées »

Alors que les touristes demandent à voir sa licence de taxi, ainsi que le nom de sa compagnie, le conducteur prétend travailler pour Chauffeur privé. Hors, comme l’explique nos confrères du Parisien, l'application VTC assure que l’homme n'exerce pas chez elle.

Charkrid Thanhachartyothin, l’une des victimes, raconte sa mésaventure au quotidien :

Les portes étaient verrouillées et nous avions tous nos bagages dans le coffre... Alors nous avons décidé de payer 200 euros, pour descendre.

Une vidéo vue plus de 40.000 fois

Si le couple n’a pas eu le temps de porter plainte lors de son court séjour parisien, les touristes ont ceci dit décidé de révéler l’histoire sur YouTube, avec une vidéo vue plus de 40.000 fois ce samedi 10 novembre, ainsi qu’à travers un long post Facebook.
Jeudi 8 novembre, une enquête a été ouverte pour "exercice illégal de la profession de taxi", et confiée à la police des taxis.
 

Sur le même sujet

Bande-annonce Police, illégitime violence

Les + Lus