• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Finale de la CAN : après les heurts sur les Champs-Élysées, la maire du 8e demande l'interdiction des manifestations

Des scènes de liesses ont eu lieu sur les Champs-Elysées après la qualification de l'Algérie en finale de la CAN. / © Zakaria ABDELKAFI / AFP
Des scènes de liesses ont eu lieu sur les Champs-Elysées après la qualification de l'Algérie en finale de la CAN. / © Zakaria ABDELKAFI / AFP

Des heurts ont eu lieu en fin de manifestation sur les Champs-Élysées, après la qualification de l'Algérie pour la finale de la Coupe d'Afrique des Nations, dimanche 14 juillet. La maire de 8e a demandé l'interdiction de manifester sur l'avenue, pour la finale, vendredi 19 juillet.

Par MT avec AFP

Après de nouveaux heurts sur la célèbre avenue parisienne, survenus après les célébrations de la qualification de l'Algérie en finale de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN), la maire du 8e arrondissement de Paris exprime son exaspération : "J'ai vu des commerçants qui ont vu leur vitrine cassé, avec des tentatives d'intrusion. Aujourd'hui, tout le monde en a marre, on en a par-dessus la tête", a déploré Jeanne d'Hauteserre sur BFMTV.

Et de poursuivre : "Un moment, il faut arrêter. Les commerçants vont se constituer en association pour déposer plainte contre l'État pour non-assistance aux commerces en danger et moi je demande qu'on interdise les périmètres du 8e arrondissement à toute manifestation parce qu'on n'en peut plus."
 

Des dizaines d'interpellations

Dimanche 14 juillets, 50 personnes ont été interpellées dans le cadre des incidents entre supporters et forces de l'ordre qui se sont déroulés notamment sur les Champs-Élysées. Par ailleurs, 202 ont fait l'objet de vidéoverbalisation pour des conduites dangereuses de véhicules, a indiqué la préfecture de police de Paris.

Ces heurts interviennent après des mois de manifestations de gilets jaunes sur l'avenue. D'autre part, jeudi dernier, les rassemblements de supporters célébrant la victoire de l'Algérie en quart de finale avaient été ternis par des incidents jugés "inacceptables" par le gouvernement, notamment dans le quartier des Champs-Élysées où des commerces avaient été dégradés et pillés.

Quel que soit le résultat, l'après finale de la CAN risque donc d'être sous tension.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Incendie à Levallois-Perret

Les + Lus